6663

CHRONIQUE PAR ...

99
Droom
Cette chronique a été mise en ligne le 26 août 2014
Sa note : 17/20

LINE UP

-Brent Hinds
(guitare+chant)

-Troy Sanders
(basse+chant)

-Brann Dailor
(batterie+chant)

-Billy Kelliher
(guitare)

TRACKLIST

1) Tread Lightly
2) The Motherload
3) High Road
4) Once More 'Round The Sun
5) Chimes At Midnight
6) Asleep In The Deep
7) Feast Your Eyes
8) Aunt Lisa
9) Ember City
10) Halloween
11) Diamond In The Witch House

DISCOGRAPHIE


Mastodon - Once More 'Round The Sun



Des semaines que je tourne en rond et à cloche-pied - imaginez la scène - pour vous rédiger cette chronique. Que je cherche le bon ton pour évoquer le cas Mastodon qui m'aura - une fois encore - pris par surprise. Pris par surprise, vraiment ? Pourtant, Once More 'Round The Sun, le sixième album de l'entité progressivo-metallique la plus en vogue du moment n'est absolument pas surprenant. Aux premiers abords, Once More est même plutôt décevant tant il est significatif de ce qu'est devenu le groupe d'Atlanta. Mastodon aurait-il déjà tout dit ? La formation tourne-t-elle rond ? Le titre de l'album n'est-il que l'allégorie d'un cruel manque d'inspiration ? 
Eh bien, après avoir écouté le disque tout l'été, vous le savez, je le sais, tout le monde le sait : Once More 'Round The Sun n'est pas le résultat catastrophique d'un groupe en manque d'inspiration. Il faut reconnaître qu'il s'agit même du contraire. L'album est salvateur et évite à ce grand groupe de disparaître des écrans-radars après un The Hunter en demie-teinte. Et cela sans se vendre ni retourner sa veste de manière aussi inattendue que polémique (hum*Opeth*hum*Machinehead*). Si Mastodon tourne sur orbite comme l'annonce le titre de cette sortie, c'est pour mieux nous revenir, plus concentré, plus précis, plus illuminé et, en un mot, meilleur. Et si The Hunter fait toujours naître une moue dubitative, Once More 'Round The Sun aura vite fait de nous flanquer un sourire large comme ça en plein visage. A condition toutefois d'éviter la piste finale "Diamond In The Witch House", sur laquelle participe Scott Kelly, et qui, à défaut de sonner comme du Mastodon, s'avère être l'un des pires morceaux du groupe.
Question : pourquoi s'acharne t-on à faire les louanges de Mastodon ? Réponse : parce que Mastodon est l'un des groupes les plus enthousiasmants du circuit à l'heure actuelle. L'évidence même. "Tread Lightly" - l'ouvreur de l'album - illustre à merveille ce propos. A priori insignifiante et mal fichue (mon avis initial), la piste fait son chemin jusqu'à ce que tout semble clair à l'auditeur : le feeling des riffs, la précision du rythme, l'émotion des lignes vocales et ce refrain, à l'arrivée tardive, merveilleux. L'heure est à l'enthousiasme alors que "The Motherload" déboule et ouvre les vannes d'une succession de morceaux bons comme du pain frais. Mastodon, sur la majeure partie des pistes de ce nouvel opus, semble avoir condensé et réunifié les divers ingrédients de sa musique. On retrouve sur Once More un peu du bazar de Blood Mountain, pas mal de complexité de Crack The Skye, beaucoup d'efficacité de The Hunter - en plus réussi pour ce dernier point. Seul le grain d'un Leviathan manque à l'appel. Mais franchement, on s'en fiche pas mal. 
Si les curseurs ont parfois été déplacés - un peu plus d'efficacité, un peu moins de rugosité -, le son Mastodon, reste immédiatement identifiable. Les riffs improbables tricotés d'arpèges country sont encore et toujours de la partie. Le jeu de batterie, touffu (qui l'est certes moins qu'à l'époque de Leviathan ou Remission, mais pas moins que sur les derniers albums du groupe) est toujours présent également. D'autres éléments ont en revanche sensiblement évolué. La voix fluette et adolescente du batteur Brann Daylor prend désormais une place prépondérante dans l'alternance des voix et c'est lui qui, à peine gêné par les rythmes qu'il doit maîtriser par ailleurs, engendre la majeure partie des refrains les plus accrocheurs du groupe ("Tread Lightly", "The Motherload", "High Road", "Ember City", "Asleep In The Deep"...). A vrai dire, et avec tout le respect dû à ses camarades de jeu, Once More 'Round The Sun est un album taillé pour Daylor.


Vous l'avez déjà écouté. Ce nouveau Mastodon est un album qui monte en puissance. La révolution du son Mastodon n'est pas pour cette fois. Once More 'Round The Sun est un album qui permet au groupe de peaufiner et d'aiguiser son savoir-faire. En mettant en avant ses qualités, en modifiant les quantités, Mastodon a sorti son meilleur album, le plus enthousiasmant à ce jour. 



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3