6633

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 01 juillet 2014
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Mitch Harris
(chant+guitare+claviers)

-Nicola Manzan
(violon)

-Fred Leclercq
(basse)
 
-Shane Embury
(basse)

-Derek Roddy
(batterie)

TRACKLIST

1) I Live With Your Ghost
2) Painted Rust
3) Multiple Clarity
4) To the Marrow
5) I Won’t See the Sun
6) Drowning in Density
7) Positron
8) Everything and Nothing
9) Within Context
10) Malicious Code
11) Impact Velocity
12) Seamless Integration
13) Insult To Injury (bonus)

DISCOGRAPHIE


Menace - Impact Velocity
(2014) - metal prog spatial - Label : Season Of Mist



Si avec le nouveau projet de Mitch Harris, Menace, vous comptiez entendre une resucée de Napalm Death, vous pouvez tout de suite vous rhabillez car ici il sera plus volontiers question d’une nouvelle expérience musicale qui devrait davantage séduire les amateurs de Voivod, Tool ou encore Mastodon. Oui les influences sont assez vastes pour que vous haussiez vos sourcils, mais pas de panique, je vais vous expliquer un peu de quoi il en retourne avec ce premier essai du doux nom d’Impact Velocity.

Dès les premières écoutes, il est clair que nous avons bien ici à faire à un album varié avec une véritable personnalité. Sonorités futuristes, voix aérienne et refrains entêtants et lancinants, l’album possède vraiment quelque chose d’envoûtant et on se prend à penser au Crack The Sky de Mastodon qui avait lui aussi cet aspect un peu halluciné et progressif (psychédélique diront certains). Car si le premier titre "I Live With Your Ghost" envoie la purée agrémenté d’un refrain efficace, les autres empruntent parfois un chemin plus étonnant comme la sombre et lourde "I Won’t See The Sun" et son refrain ultra froid, la plus progressive "Everything and Nothing" et ses accélérations subites ou encore l'aérienne "To The Marrow". Et pour cela la production est impeccable. Bien léchée, elle laisse ressortir tous les instruments et permet à chaque écoutes de faire de nombreuses découvertes sur les subtilités des arrangements sonores, ce qui ne fait que renforcer l'intérêt pour l'album. Il est clair que Mitch Harris a pris beaucoup de soin a peaufiné son projet pour rendre crédible cette ambiance spatiale spatiale que ce soit grâce aux chœurs aériens, à sa voix parfois désabusée ou aux sonorités électroniques.
Riche, varié et cohérent sont donc les premiers mots qui viennent à l'esprit pour définir ce disque. Et toutes les formules marchent parfaitement que ce soit les morceaux costauds ou plus aériens à chaque fois le refrain rentre impeccablement en tête ("Positron", "I Won't See The Sun", "I Live With Your Ghost") nous poussant à réécouter l’album histoire de subir de nouveau cette ambiance si particulière. Mais cette réussite ne vient pourtant pas du premier coup. Le disque fait son chemin écoutes après écoutes pour séduire et capturer l’auditeur que ce soit dans sa volonté d’alterner morceaux aux teintes progressives et ceux aux aspects plus burnés, rappelant encore le groove étrange d'un Mastodon. Bref ce disque a de la personnalité alternant riffs bien inspirés ("Within context", le groove de "Malicious code") et passages plutôt chaotiques (le bordel prog que représente "Malicious Code" ou encore les riffs crades d’"Impact Velocity"). Il est d’ailleurs à noter que plus l’album avance, plus les aspects aériens et spatiaux laissent place à des constructions plus complexes et des sonorités plus bordéliques et agressives pour finir par un dernier morceau en apesanteur ("Seamless Integration") essentiellement parlé afin de faire retomber la tension et finir tranquillement l’écoute. Vraiment, Impact Velocity est une étonnante réussite bien pensée.

Pour un premier essai solo Impact Velocity a tout de la réussite originale. Futuriste, inspiré, bien produit, riche et bardé de refrains accrocheurs, Menace est une vrai bon disque qui se laisse découvrir au fur et à mesure. Que vous soyez fan de prog, de thrash, d'indus ou même de metal au sens plus large, le disque vaut le coup d’oreille. Peut-être lui manque-t-il encore le hit en puissance comme Mastodon peut en délivrer, mais pour le reste, il serait mesquin de faire la fine bouche et de ne pas profiter de ce premier essai qui sort des sentiers battus.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4