66

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Emperor Magus Caligula
(chant + basse)

-Lord Ahriman
(guitare)

-Dominion
(guitare)

-Matte Modin
(batterie)

TRACKLIST

1)The Arrival Of Satan's Empire
2)Hail Murder
3)Goddess Of Sodomy
4)Diabolis Interium
5)An Apprentice Of Satan
6)Thus I Have Spoken
7)Armageddon Finally Comes
8)Heart Of Ice

DISCOGRAPHIE


Dark Funeral - Diabolis Interium
(2001) - black metal - Label : No Fashion Records



Attention les amis ! Accoudez-vous au bar le plus proche car Dark Funeral n'a pas pour habitude de faire dans la dentelle. Et ceci se remarque très franchement sur cette galette. Ca part à 1000 à l'heure, ça ne se calme jamais, et ça repart puis fini à 1000 à l'heure. C'est du bon black brutal. Du pur jus même. Ici pas de fioriture, guitare, basse, batterie et basta. La finesse on connaît, ni même l'originalité. Dark Funeral revendique son intégrité et en fait une démonstration pendant la durée du disque. Deux éléments qui peuvent faire transparaître une éventuelle volonté commerciale, l'accessibilité de la musique, malgré son caractère très violent, et le son proprement énorme. Une production sans faille, on discerne tous les instruments avec une grande clarté, et la puissance sonore est terrifiante. Mais revenons à la musique.

C'est du lourd, du rentre-dedans et ça marche. Franchement les chansons s'enchaînent sans mal aucun lors de l'écoute, et c'est le genre de CD dont on saisit toutes les " subtilités " dès la première écoute. Donc d'aucuns se plaindront de cette facilité d'accès, ils n'auront pas tort. Mais c'est aussi le mérite du groupe que de proposer une musique si violente et pourtant si abordable. A noter toutefois un passage quasiment mélodique, et qui me fait craquer, sur la dernière piste : " Heart of Ice ". C'est de la guitare et c'est joué relativement lentement d'accord en accord pendant quelques dizaines de secondes, et c'est grisant. Puis tout de suite après la musique renchaîne sur de la double grosse caisse à fond, les guitares supersoniques. D'ailleurs, je me demande comment il fait le gars à la batterie, il va vraiment super super vite. Il doit être dopé.

Mais voilà, un groupe et un album brutal, mais accessible et conservateur.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2