6530

CHRONIQUE PAR ...

98
Tabris
Cette chronique a été mise en ligne le 20 avril 2014
Sa note : 17/20

LINE UP

-Claudio Coassin
(chant)

-Ivan Odorico
(guitare)

-Christian Tavano
(guitare)

-Ivo Boscariol
(basse)

-Enrico Fabris
(batterie)

TRACKLIST

1) One Way Trip
2) My Hero (feat Mia Coldheat - Crucified Barbara)
3) Switch
4) Push me Down
5) When the Curtain Closes
6) Far from My Widow
7) No One
8) I Am Wrong
9) My Favourite Game (The Cardigans)
10) Prankster
11) All My Memories
12) The Trap of A Promise


DISCOGRAPHIE

Fake Idols (2014)

Fake Idols - Fake Idols



« Ladies and Gentlemen, Girls and Boys … » , venez ! Entrez dans la place ! Découvrez les nouvelles idoles, soyez les premiers témoins de leur merveilleux pouvoir d’attraction, de leur ascension certaine, aidez nous à révéler leur gloire prochaine, entrez dans le jeu ... inspirez profondément, bloquez et préparez vous... à plonger .... !!!
 
Voici à peu près la façon dont les Fake Idols nous introduisent dans leur univers. Ils nous interpellent ainsi, un peu à la manière de ces crieurs publics cherchant à attirer le chaland et à attiser notre curiosité. Mais croyez-le, nous sommes très loin, vraiment aux antipodes du phénomène de foire ! Parce que c’est bien ça ! Une fois pénétré sous la toile, l’atmosphère qui est ici savamment tissée, est tout simplement directe, percutante et totalement jouissive !!! Voici un premier album, je vous le dit tout de suite, que vous pouvez acquérir les yeux fermés ! Avez-vous envie de remuer, de vous sentir gonflés d’énergie, de mordre et de headbanguer à  profusion ? Emballé, c’est pesé ! Fake Idols vous accueille dès le premier slide de "One Way Trip" dans une vague d’énergie totalement grisante et immédiate ! Branchez vos écouteurs et balancez le son à fond, ça vaut le détour !
Ce groupe d’italiens tout fraîchement arrivés sur la scène heavy a en effet véritablement de la matière à offrir pour tous les gourmands du genre. Si "One Way Trip" nous met d’emblée dans l’ambiance, façon je vous connecte sur haute tension, l’album tout entier semble fait sur la même matrice : un pur concentré d’adrénaline bienfaisante ! Et il y a de tout pour plaire sur cette délicieuse galette, qui, et ce n’est pas accessoire de le préciser, à aucun moment ne lasse l’auditeur : un titre comme  "Push me Down" respire d’emblée le tube qu’on se régalera d’entendre sur les ondes - une seule écoute et il marque d’emblée les esprits, entre cette voix qui nous martèle et ses riffs obsédants - "Far From the Widow" sera quant à lui plutôt le titre rafraîchissant et moderne qui plaira aux fibres nerveuses des cadets ; quant à la reprise de "My Favourite Games", bien qu’un peu bonus dans l’ensemble, on reconnaîtravolontiers que lorsque c’est mené de façon aussi savoureuse, on ne peut que savourer ! Et si vous cherchez la petite note de metal à chanteuse qui surprend, le duo mené avec Mia Coldheaut et sa voix de growleuse qui miaule ferra pour vous des merveilles sur la seconde piste "My Hero", un morceau qui prend littéralement aux tripes !
 La production est somme toute délicieuse. La basse est présente et pesante à souhait, le titre "No One" nous laisse d’ailleurs l’occasion d’apprécier plus spécialement et avec délices tout son groove. La batterie soutient l’ensemble sans jamais faillir, offrant un pouls (au sens réel du terme) puissant et très savamment dosé. Les guitares, allons, tout bonnement géniales, portant merveilleusement l’émotion et nous livrant de belles échappées comme dans un "Switch" ou encore cet harmonieux esprit de balade dans "A Trap of a Promise" qui clôture doucereusement l’album, permettant à la tension de redescendre sans à coups. Quant à la voix, tantôt grondante, tantôt passionnée, toujours parfaitement dans le ton et jamais ennuyeuse, autant dire que notre chanteur met véritablement de lui même et que c’est payant ! J’avoue, être sous le charme et je ne trouve pas de défaut majeur à cet album somme toute électrisant, dynamisant à souhait. L'ensemble est homogène dans l'esprit, mais chaque morceau révèle malgré tout une individualité palpable. En bref, voilà donc une composition de qualité, franchement réussie.

 
Conclure ? Allons, Fake Idols est juste une belle tranche de bonheur fraîchement sortie du four. Ne boudez donc pas votre plaisir et croquer avec avidité dans cette belle pépite et guettez instamment les lives de ce groupe talentueux, parce que ces morceaux sont véritablement taillés pour vous faire bouger et en redemander plus encore. Un simple mot donc : mes compliment messieurs !!! Fake Idols, un nom à retenir sans le moindre doute.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7