6354

CHRONIQUE PAR ...

119
DarkyPunky
Cette chronique a été mise en ligne le 12 janvier 2014
Sa note : 10/20

LINE UP

-Marta "Leather Wych" Gabriel
(chant+guitare)

-Andy Wave
(guitare)

-Michal Badocha
(basse)

-Golem
(batterie)

TRACKLIST

1) Zeta Reticulu
2) Voices in My Head
3) Julia is Possessed
4) Fight Evil with Evil
5) Mark of The Horned One
6) Why Can't you Listen
7) You will Die you Will Burn
8) We are Many
9) Prophet of the End
10) Thundersteel (RIOT cover Song)

DISCOGRAPHIE


Crystal Viper - Possession
(2013) - heavy metal - Label : AFM Records



N'ayant jamais été fan absolu du groupe (encore moins de leur précédent opus vraiment dispensable), je me suis tout de même lancé a l'assaut de ce Possession. Par curiosité sans doute ? Peut-être que ce cinquième volet des Polonais me ferait changer d'avis sur ce groupe qui pour moi n'a jamais été un monstre de talent, en sortant timidement des albums qui se limitaient à suivre les sentiers battus. C'est donc avec méfiance mais tout de même attention, que je suis parti y glisser mes deux oreilles.

Eh bien non, ça ne passe pas. Bon, il faut bien l'avouer, je n'ai jamais accroché au chant de Marta, mais là, c'est le drame. Son timbre est certes particulier, on aime ou on aime pas, mais force est de constater que par moment le chant est carrément faux. Et dieu sait que pour ma part, la voix féminine et le métal sont d'un parfait accord. La montée trop aiguë, depuis Crimen Excepta, devient vraiment limite ici. Même certains refrains, qui pour moi étaient assez accrocheurs en sont entachés.Le chant est une chose, l'instrumental en est une autre, et tout chroniqueur se doit d'analyser l'un et l'autre. La production d'abord. Rien de bien transcendant, mais rien de dégueulasse non plus. On distingue chaque instrument, les riffs sont audibles, et chaque solo semble assez bien restitué. Cependant, on a une sensation de frustration niveau sonore. La musique n'arrive pas a se libérer, elle est comme retenue prisonnière et ne s'exprime pas complétement, une drôle de sensation tiens donc.
Il serai pourtant faux et malhonnête de qualifier l'instrumental de ce Possession comme mauvais. Le duo lead/second guitare est agréable et la performance de Golem a la batterie est assez convaincante. Certaines intros sont sympathiques à l’écoute, citons notamment celle de "You Will Die you Will Burn", qui en fait potentiellement une des meilleures pistes de l'album. Le reste parait assez... vide, même si la musique en elle même n'est pas franchement catastrophique. Les solos sont assez bien exécutés, le son des grattes est assez accrocheur, mais en globalité, c'est fade et sans saveur particulière.Reste la neuvième piste, "Prophet Of the End", où l’atmosphère et la musique y sont plus sombres, plus inquiétants, donnant en conséquence une impression de dimension plus profonde au Heavy des polonais. Durant le reste de l'album, cet esprit de la possession n'est que sous exploité. Les textes y sont, comme la chanson "Julia is Possessed", mais le ressenti sur la musique n'y est pas. On est ni transporté, ni enchanté devant la musique. L'artwork, assez bien réalisé, laissait pourtant entendre une atmosphère noire et lourde.


Au final, on en ressort confus. Le travail n'est pas franchement horrible, mais encore moins exceptionnel. C'est plat, linéaire, et on s'en lasse. Et les aigus trop prononcés de Marta qui parfois viennent ternir le tout. On ne ressort que peu convaincu avec un album finalement sans grand intérêt, ce qui limite considérablement la durée de vie de celui-ci, et de Crystal Viper en général.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3