6251

CHRONIQUE PAR ...

113
Ptilouis
Cette chronique a été mise en ligne le 10 novembre 2013
Sa note : 14/20

LINE UP

-Andrew Neufeld
(guitare+chant+claviers)

-Adrian Mottram
(guitare+claviers)

-Matt Howes
(basse+chants)

-Joel Neufeld
(batterie)




TRACKLIST

1) Poli's Song
2) Cards In Place
3) Nothing At All
4) Hold On Me
5) Solo, So Low
6) Good Morning


DISCOGRAPHIE


Sights & Sounds - Silver Door (EP)



L’auriez-vous cru ? Pouvoir parler à la fois de Devin Townsend, de Baroness et de Sum 41 dans la même chronique. Eh bien moi non plus à vrai dire et c’est avec une certaine surprise que j’ai découvert ce groupe de jeunes canadiens qui viennent tout juste de sortir un E.P nommé Silver Door et qui ont déjà un album en stock, Monolith, qui a d’ailleurs été produit par Devin Townsend et s'avèrait très bon. Alors, avec des influences aussi variées et un premier album acclamé par la critique, on se demande bien ce que cet E.P  peut nous réserver.

C’est avec un certain plaisir que s’est faîte la première écoute de ce nouveau Sights & Sounds. Vocaux hurlés contrebalancés par des chœurs, rythme dynamique et guitares se rapprochant par moment du post-rock, les six nouveaux morceaux de Sights & Sounds donnent la patate. Silver Door commence en douceur avec un "Poli’s Song" mêlant batterie bien puissante, riffs de guitares plutôt aériens, montée assez classique au deux-tiers du morceau et refrain imparable en voix claire. Simple, mais efficace : l’E.P. commence bien. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises puisque la plupart des morceaux possèdent cette énergie communicative, punk, bien aidée par une production au top (voix et batterie bien en avant) et surtout un jeu très agréable entre les hurlements du chanteur et les chœurs. Cette idée donne véritablement du volume aux morceaux et les empêchent d’être linéaires. Un bon point.
Outre ce punch et cette utilisation des voix, Sights & Sounds c’est aussi de la classe. De la classe à la Baroness version Yellow & Green, que ce soit sur les couplets de "Cards In Place", la fin de "Hold On Me" ou sur le plus lent et mélancolique "Nothing At All" et son final entêtant mêlant chœurs au premier plan et hurlements en fond sonore. Le chant est d’ailleurs la véritable révélation de cet E.P. Qu’il soit gueulé, chanté d’une voix plus suave ("Hold On Me") ou qu’il se prête à des sonorités plus punk-rock  à la Sum41 (l'excellent refrain de "Cards In Place"), il reste toujours très bon et n’est pas sans rappeler un certain Devin Townsend. Et parlons-en du canadien, son influence se fait bien sentir que ce soit sur le groove  de "Solo, So Low" (bien que la fin du morceau déçoit un peu), l’aspect plus aérien d’un "Hold On Me" ou le punk et positif "Good Morning" (que l’on aurait pu trouver sans s'étonner dans Synchestra), qui achève l’E.P. en nous mettant le sourire.


En un peu moins de 25 minutes, les canadiens de Sights & Sounds nous montrent leur savoir-faire avec une classe et une désinvolture qui fait plaisir à voir. Silver Door est varié, empruntant ses influences aussi bien  au metal qu’au post-rock ou à la scène punk-hardcore, sans jamais nous ennuyer, mieux même, en nous donnant envie de relancer le disque. On pourra peut-être regretter qu'ils n’osent pas aller plus loin et se démarquer complètement de leurs influences, mais vraiment ce serait chipoter pour un E.P. d’aussi bonne facture. Il ne reste plus qu’à espérer que leur prochain album soit aussi bon. Une vraie bonne surprise.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4