622

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Kjell Andersson
(chant)

-Per Nilsson
(guitare)

-Nicklas Rehn
(guitare)

-Anders Hedlund
(basse)

-Henrik Ohlsson
(batterie)

TRACKLIST

1)Dispirited Chambers
2)The Resonance Of Form In Transition
3)Desensitizer
4)Behind The Lodge Door
5)Patriots Of Sin (Aeturnum Essentia)
6)Carpe Noctem
7)Dreamscape Domain
8)Oath To Endure
9)Light Creates Shadows
10)Transcendence Duology
11)Cellular Disorganization
12)Welcome Home

DISCOGRAPHIE

Dispiritism (2004)

Altered Aeon - Dispiritism
(2004) - death metal death technique - Label : Black Lotus Records



Altered Aeon est un groupe de death technique suédois, qui le vaut certainement bien. Non pas par la longueur des cheveux des membres du groupe, tout à fait dans la norme, mais par la qualité du premier album qu'ils nous proposent ici sur le plus gros label indépendant grec, Black Lotus Records. Dispiritism surprend, à vrai dire. Là où l'on s'attendait à une énième resucée, on obtient un album d'une violence et d'une maîtrise rares. Produit par Tomas Kjellberg de Carnal Forge, Dispiritism nous offre un mélange de riffs très alambiqués, d'ambiances particulièrement lourdes et puissantes, proches de ce que propose Nile, le tout joué à une vitesse et un niveau de saturation toutefois moins élevés.

En fait, Altered Aeon joue dans un créneau moins saturé que celui du death mélodique, bien qu'étant suédois à la base. Ici, point de claviers, l'atmosphère est créée entièrement à partir d'une excellente paire de guitares, véritables machines à riffs-défouloirs ("The Resonance Of Form In Transition", "Desensitizer", "Transcendence Duology"), qui jouent de leurs accords, comme je l'ai dit, alambiqués. Une rythmique balèze, longue, et variée par ci, un break de folie complètement inattendu par là ("Light Creates Shadows" et son break entièrement à la basse), saupoudré d'excellents soli ("Patriots Of Sin"), voilà le menu de Dispiritism, premier témoignage d'un groupe qui a décidé intelligemment de ne pas entièrement couper les ponts avec la mélodie, même s'il reste un effort supplémentaire à fournir à ce propos.

Le chant de Kjell Andersson en est le témoin privilégié. Ne tirant pas sur le chant totalement death, il demeure emphatique par moments, comme pour relever un lyrisme qui pointe assez souvent le bout de son admirable nez ("Carpe Noctem", "Dreamscape Domain"), et il tire sur le clair la plupart du temps, par le miracle des retouches studio. Ce chant colle assez bien avec la musique d'Altered Aeon, en fin de compte, malgré le fait qu'il soit assez peu orthodoxe, par rapport au style death technique. Mais ici, c'est la musique qui compte le plus: Dispiritism est un véritable fourre-tout de riffs plus techniques les uns que les autres, virant parfois à la démonstration pure et simple.

En fait, Altered Aeon, c'est du Nile au tempo plus lent, sans les ambiances orientales. Les guitares sont d'ailleurs accordées dans le pur style Nile ("Oath To Endure" et sa deuxième partie dantesque). Le groupe suédois mérite donc son appellation d'origine contrôlée "death technique", remportant tous les suffrages de ce côté-là. Mais il leur manque une finesse d'esprit supplémentaire pour s'approprier entièrement leur musique, ce qui fait qu'on se lasse de ce déballage uniquement technique au bout d'une écoute; ceci malgré la présence d'une sublime avant-dernière piste ("Cellular Disorganization"), qui tranche radicalement avec le reste de la galette. Ce morceau mid-tempo, instrumental, fleure bon le lyrisme opethien avec des guitares lancinantes et majestueuses. On sent donc les Suédois capables de très bonnes choses!


Bon démarrage donc, à confirmer et à personnaliser (même si le groupe a un penchant marqué pour les titres de morceaux bien énigmatiques), puisqu'un contrat pour trois albums a été signé avec Black Lotus.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5