6100

CHRONIQUE PAR ...

86
Althor
Cette chronique a été mise en ligne le 04 août 2013
Sa note : 14/20

LINE UP

-Erik "Jurken" Grawsiö
(chant + basse)

-Jonas "Rune" Almquist
(guitare)

-Markus Andé
(guitare)

-Janne Lijeqvist
(violon)

-Jacob Hallegren
(batterie)


TRACKLIST

1) Arise
2) Legions of The North
3) Eternity Awaits
4) Helvegr
5) Hordes of Hel
6) Tor Hjälpe
7) Vigverk
8) Sons of War
9) Echoes from the Past
10) Fallen
11) Forged in Fire
12) Raadh

DISCOGRAPHIE


Manegarm - Legions of the North
(2013) - folk viking pagan - Label : Napalm Records



Nous voilà donc en cet été bien caniculaire avec la dernière offrande de Månegarm. Ce combo suédois s’est formé en 1995 et a sorti depuis sept albums, dont le dernier qui n’est autre que Legions of the North (oui ça fait très Game of Thrones). Leur musique s’inscrit clairement dans tout ce qui est viking/pagan/black metal. Oui la concurrence est féroce, notamment en provenance de toute la Scandinavie. Mais ils ont du répondant, puisque jusqu’à présent leurs efforts ont été globalement salués par la critique. Rendez-vous dans quelques lignes pour voir de quel bois ils se chauffent.

La galette débute avec la désormais classique intro : le décor est posée, et l’ambiance viking, bien présente. Les choses sérieuses débutent avec le titre éponyme qui envoie sévèrement. On a une impression de mur sonore tellement la rythmique est soutenue. Cet opener permet d’apprécier en outre les qualités du gueuleur de service. Plutôt convaincant, « Jurken »est capable d’aller du black (pas trop éraillé tout de même) au death profond. Heureusement tout de même que le violon vient apporter un peu d’éléments mélodiques à la moitié du titre. En tout cas c’est une bonne mise en bouche qui laisse entrevoir du potentiel. "Eternity Awaits" présente lui un violon encore plus présent, qui donne des envies de remuer. À noter que le son de ce dernier est bien trouvé, et colle bien avec les éléments métal. Comme c’est hélas souvent le cas dans les groupes de folk, les instruments traditionnels ont souvent un aspect burlesque voire ridicules ; ici cet écueil est évité et c’est un excellent point.
Le groupe affectionne également les petits interludes acoustiques, et force est de constater qu’ils sont très soignés, mention spéciale à "Vigverk". Le costaud "Sons of War" prend sa suite et redonne un sacré coup de collier avec son refrain rassembleur. Le morceau qui restera sans doute le plus aboutie est "Echoes From the Past". L’aspect rentre dedans est présent mais au dernier tiers de la piste, un break apporte un peu de répit. Du chant féminin est même présent, c’est très réussi et la reprise en force pour la fin n’en est que plus convaincante. "Fallen" quant à lui, a peut-être le riff le plus marquant, dommage que le refrain soit un peu brouillant. Enfin, l’album se clôt avec la classique acoustique sur chant féminin, l’ambiance est agréable et on s’imagine au coin d’un feu. Cet album se termine de belle manière.  Globalement, l’aspect technique est tout de même en retrait dans cet album, seul "Tor Hjälpe" présente un solo.

Månegarm propose un album solide qui devrait combler les amateurs de pagan. Attention tout de même, bien qu’également classé dans les groupes folkloriques, ce groupe n’a rien à voir avec un Ensiferum. Les Suédois parviennent à poursuivre leur route de manière convaincante tout en maintenant un aspect sérieux malgré l’ajout d’instruments moins conventionnels. Si vous avez aimé leurs précédents efforts, vous ne serez pas déçu.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7