6073

CHRONIQUE PAR ...

109
S1phonique
Cette chronique a été mise en ligne le 04 juillet 2013
Sa note : 12/20

LINE UP

-Simone Fiorletta
(guitare + Clavier)

- Davide Perruzza
(guitare sur morceau 02)

- Fabrizio Leo
(guitare sur morceau 05)

-Dino Fiorenza
(basse)

-Luigi Sardellitti 
(basse sur morceau 09)

-Andrea De Paoli 
(clavier sur morceau 09)

-Mario Riso
(batterie sur morceau 04)

-John Macaluso
(batterie sur morceau 02, 03, 06)

-Marco Aiello 
(batterie sur morceau 01,05,07,08,10)

-Alessandro Spaziani
(batterie sur morceau 09)


TRACKLIST

1)Ascent
2)Your Grit Is My Reason Of Life
3)Waiting To See You Again
4)April 14th 2010
5)Bottom Line
6)Thirty
7)Unconditional Love,
8)Doctor Jekyll And Mister Hide
9)To The Station 
10)In Time Of War
11)You And I

DISCOGRAPHIE

Personalities (2013)

Simone Fiorletta - Personalities
(2013) - instrumental Guitar héro - Label : Lion Music



Qu'il n'est jamais facile de devoir écouter, et surtout chroniquer, un album instrumental et a fortiori un album labellisé guitar-héro ! Comment sortir du cliché "Maître Schredder" ou "éjaculateur" de notes non ressenties aux partitions non assujetties  à une quelconque limitation de vitesse ? Au bout du cinquième album, le virtuose Italien Simone Fiorletta ne prend pas le temps de répondre à ces questions. Après tout, une écoute mieux vaut que des explications ou des discutions sans fin sur le style pratiqué.

Ne connaissant pas du tout le guitariste, c'est avec un enthousiasme certains que je découvre l'album. Hormis son prénom particulier pour le mélomane Français, Simone Fiorletta est un guitariste au talent réel qui nous propose plusieurs morceaux plutôt hard rock explorant ce bon vieux hard jusque dans ses couleurs les plus mélodiques. Le bonhomme ne s'arrête pas là puisque les orientations rock / hard progressif sont également assez prononcées tout au long de l'album. Alors oui, les notes déboulent à  fonds la caisse après une mise en place classique basse / batterie / riff d'accroche, mais elles ne tombent pas, pour autant, trop dans la démonstration tricotage / rappe à gruyère sur le manche à la façon «vous allez voir ce que je sais faire et vous allez entendre ce que vous allez voir ». Un morceau comme "April 14th 2010" devrait aisément ravir les amateurs du style. Pour les autres ce sera un bon moment et suffisamment orchestré pour ne pas tomber dans l'ennui. En plus le morceaux fait office de ballade de album (enfin, une ballade à marche soutenue car on va vite et on regarde rapidement le paysage qui défile).
Un peu surprenant dans cet album, certains morceaux sortent un peu de la sphère hard rock pour pister quelques genres situés dans une autre catégorie que le rock standard (mais dont on ne s'éloigne pas trop toutefois). Du coup on aurait aimé entendre davantage la ligne musicale du morceau que le solo tout du long. "In time of War" ou "Your Gift Is My Reason" sont de ces morceaux. Ces incursions timides en dehors de la sphère typique du guitar héro montre que Simone en garde sous le pied, tout comme les impressions de vouloir traîner ses partitions dans le progressif. "Doctor Jekyll And Mister Hide" en est le parfait exemple. Il ne faut pas oublier le dernier morceau - acoustique - car bien sur, le guitar héro aime bien couper le courant pour montrer qu'il n'a pas besoin de saturation pour envoyer d'la note !
Finalement, la bonne volonté de départ et les morceaux s’enchaînant ne parviennent pas à provoquer le coup de cœur qui permettrait de défendre le genre pratiqué. On sent pourtant bien que tout les participants ont pris du plaisir dans l'enregistrement. L'album n'est franchement pas mauvais mais n'apporte au final pas grand chose au domaine pratiqué. L'inspiration est tout de même moderne mais pas assez pour dépasser les bases des albums instrumentaux et des guitar héros. Bonne ou mauvaise chose (à chacun son avis), on perçoit une certaine influence des deux maîtres Vaï et Satriani sur certains passages. Pour ma part je trouve ça dommage. Mister Fiorletta semble en effet disposer de tout ce qu'il faut pour mettre en avant un style, un jeu et un touché qui lui seraient propre.


On pourrait conclure en confirmant qu'un cinquième album est mérité pour ce musicien qui, professionnellement, a de quoi vivre de sa musique en tant qu'interprète. En qualité de compositeur, on ne peut qu'ajouter l'album à la liste nombreuse des albums de genres. Personalities n'est pas mauvais et, pour ceux qui n'aime peu ou pas, il n'y aura aucune surprise. Pour les autres... en voiture Simone.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4