6000

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 05 juin 2013
Sa note : 14/20

LINE UP

-Michael Sweet
(chant + guitare)

-Oz Fox
(guitare)

-Timothy Gaines
(basse)

-Robert Sweet
(batterie)

TRACKLIST

1) Loud'N'Clear
2) Loving You
3) Soldiers Under Command
4) Makes Me Wanna Sing
5) First Love
6) The Rock That Makes Me Roll
7) Reach Out
8) Surrender
9) To Hell With The Devil
10) Calling On You
11) Free
12) The Way
13) Sing Along Song
14) More Than A Man
15) Bleeding From Inside Out
16) Blackened

DISCOGRAPHIE


Stryper - Second Coming
(2013) - glam Métal Chrétien - Label : Frontiers Records



La jeunesse peut être bien bête. Je l'avoue, je fais partie de ceux qui n'ont jamais prêté la moindre oreille à Stryper lors de leur grand succès, au milieu des années 80. Oui, les costumes faisaient assez ridicules, leur donnant l'air d'abeilles géantes - même si ceux-ci furent inspirés des paroles du prophète Isaïe. Et puis, leurs paroles positives, pro-chrétiennes ne faisaient pas assez froid dans le dos. Donc, c'était pas trop cool d'écouter Stryper. Heureusement, on évolue tous - du moins on peut l'espérer - et me voici donné une seconde chance avec la chronique de ce Second Coming - expression qui signifie le second avènement du Christ .

Stryper fut un pilier essentiel de ce mouvement rock chrétien, vendant plus de dix millions d'albums au courant de leur carrière, et ce à une majorité de fans non-chrétiens. C'est beaucoup, et c'est peu en même temps quand on compare ces chiffres à d'autres groupes de la même époque tels que Poison - ils en ont vendu plus du triple - ou bien encore Mötley Crüe - plus de huit fois ce chiffre. Après l'exercice de reprises - pour l'album The Covering sorti en 2011 - ils s'exercent maintenant à celui ô combien plus dangereux de ré-enregistrer leurs propres chansons. Car s'il est facile de se casser le nez sur des titres écrits par autrui, il est bien plus douloureux de se prendre des claques lorsque l'on reprend les siens. Le facteur le plus létal pour ce genre de disque est le facteur nostalgie. L'auditeur est déçu par le nouveau son car il ne rappelle plus de bons souvenirs, ou bien la hargne dont faisaient preuve les membres a complètement disparu. Nulle crainte ici, puisque je découvre moi-même les compos. Les écoutilles sont donc libérées de toute attente.
Et ce fut une bonne surprise! Pour cette compilation, Stryper a décidé de reprendre des titres qui figurent sur leur premier EP The Yellow And Black Attack (1984), ainsi que sur les deux albums suivants Soldiers Under Command (1985) et To Hell With The Devil (1986), se concentrant donc sur leur période classique qui leur apporta un succès planétaire. L'album suivant, dernier à paraître avant la fin de cette décennie, In God With Trust (1988), est oublié car jugé trop pop lors de sa sortie. Tout comme son successeur, Against The Law (1990), qui vit le groupe s'écarter de ses croyances chrétiennes et fut le dernier avant le split. Le groupe se reforma par la suite et sorti Reborn en 2005. En ce qui concerne ce disque, les intentions semblent claires. Ne prendre que la crème de la crème et avoir une certaine harmonie au niveau des morceaux. Tout exercice du genre ne se faisant pas sans nouvelles compositions, nous avons droit ici à deux titres tout frais, dont le meilleur est "Blackened", tout en puissance, fortement actuel et doublé d'un refrain incroyable, il présage de bien belles choses pour le nouvel album qui semble annoncé pour cette année.
Et les classiques, alors? Eh bien, comme noté plus haut, l'écoute de ceux-ci fut une agréable surprise, doublée d'une vérité difficile à avaler, celle d'une jeunesse bien conne. Qu'il est triste d'être passé à côté d'un tel groupe. Les titres sont tous intelligemment construits, plongeant dans le glam du début des années 80, touchant ici et là à un métal plus classique - "Soldiers Under Command". Mais ce qui reste la marque de fabrique du groupe, c'est ce sens des harmonies que l'on retrouve dans chaque morceau, ainsi que ces guitares bien pensées. Un titre comme "Makes Me Wanna Sing" a un refrain que l'on m'ôtera difficilement de la tête. Et peu importe si l'auditeur croit en Dieu ou non. Mais ce qui fait la force de cette compilation, c'est le fait que Stryper a réussi le pari incroyable de faire sonner ces titres de façon très actuelle, balayant les anciennes versions. Elles étincellent toutes d'un son clair et parfait, et font preuve d'une jeunesse incroyable et puissante. On sent la joie de leurs créateurs les revisitant. Même "To Hell With The Devil" double la mise en gardant une once de ce son très eighties tout en devenant moderne!   
   


Ce disque est une réussite. Stryper a réussi à réactualiser leurs morceaux, tout en gardant leur identité, démontrant les bienfaits d'un régime sans drogues. Ceux qui connaissaient Stryper seront fort surpris par la fraîcheur retrouvée de ces titres. Quant aux autres,  ils feraient bien d'ôter leurs oeillères et d'aller acheter une copie de cet album. Ils ne le regretteront pas.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6