595

CHRONIQUE PAR ...

34
Yannoch
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Esra Tasasiz
(chant)

-Ernst Meinrath
(programmation)

-Pierre Mussche
(programmation)

-Renaud Charlier
(programmation)

TRACKLIST

1)Drama 73
2)Slipinside
3)Face Down
4)Dj Risk vs Airlock
5)Alpha
6)Drystar
7)In the Mouth of the Fish
8)Awakening
9)Quiet Hour
10)On the 2nd Floor
11)Escape
12)Sleepinside

DISCOGRAPHIE

Drystar (2001)

Airlock - Drystar
(2001) - electro trip-hop - Label : Surge Recordings



L’histoire de ce groupe débute en 1997, à Bruxelles lorsque Esra Tasasiz chanteuse d’origine écossaise, rencontre trois producteurs ayant déjà réalisés diverses petites bandes sonores pour des publicités et court-métrage. Les premiers essais sont les bons! Une alchimie se développe petit à petit, et un single, Face Down, débarque, précédant en 2001 le très agréable album Drystar. Une seule écoute attentive permet déjà un constat : les arrangements sont d’une rare qualité…

Nous appréhendons la minutie dont les trois compères ont fait preuve pour créer et enchaîner l’ensemble des plages de cet album. Le travail réalisé est impressionnant, car l’ensemble des sonorités s’accordent parfaitement, cela semble même trop facile… Ajoutez à ceci une voix féminine adaptée, et cela sent bon le trip hop planant… "Escape" apparaît comme l’une des plages les plus touchantes de l’album, un rythme lancinant, la délicate voix d’Esra et les séduisants violons…Voici les armes du trip-hop! "Slipinside" et "Alpha" ressemblent en plusieurs points à "Escape" : un beat posé du début à la fin, toujours cette même voix qui traduit beaucoup d’émotions. De temps à autre quelques synthés prennent le dessus pour le plaisir des plus pensifs…

La voix féminine tient une place prépondérante au sein de cet album, néanmoins des plages telles que "DJ Risk vs. Airlock", "Drystar" ou encore "On The 2nd Floor" amènent une touche abstraite à un album que certains auraient enterré au bout de quelques écoutes, car sans réelle innovation! Une piste comme "Wakening" apparaît même presque ennuyeuse car sonnant comme du déjà entendu et surtout incapable d’évoluer… Heureusement la majorité des sonorités s’avèrent charmantes et de nombreuses pistes sont terriblement captivantes comme en témoignent "In The Mouth Of The Fish" et "Quiet Hour". Airlock avec son album « Drystar » offre un trip hop relativement séduisant grâce à la sublime voix féminine d’Esra Tasasiz…Leur musique s’appuie sur de subtiles sonorités électroniques plus ou moins cachées auxquelles se joignent volontiers quelques beat abstract hip-hop. Pas révolutionnaire, mais suffisamment attrayant tout de même…




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4