5944

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 26 avril 2013
Sa note : 13/20

LINE UP

-Ronny Thorsen
(chant)

-Cathrine Paulsen
(chant)

-Bjørn Erik Næss
(guitare)

-Endre Moe
(basse)

-Bjørn Dugstad Rønnow
(batterie)

TRACKLIST

1) Waves Of Existence
2) Scream Out Loud
3) Crimson Leads On The Trail Of Tears
4) Oscillation
5) Path Of Destruction
6) Vultures Guard My Shadow
7) The Dawning
8) Room 306
9) Our Grave Philosophy
10) Lost In Life
11) Eradicate
12) Sleep Forever
13) Quick Fix Of Shame

DISCOGRAPHIE

Oscillation (2013)

Trail Of Tears - Oscillation
(2013) - metal symphonique death metal gothique avec chant féminin - Label : Massacre Records



Après avoir vu mes espoirs douchés par le second album de Tears Of Martyr, voici Trail Of Tears – et tout ça commence à faire beaucoup de larmes. Sauf que bon, Trail Of Tears a une belle longévité derrière lui, puisque le groupe peut se targuer d'exister depuis bientôt dix-sept ans. On ne reviendra pas sur les nombreux changements de line-up qu'a traversé Trail Of Tears jusqu'à son explosion récente pour ne laisser officiellement que deux membres en activité : la chanteuse et le guitariste (un peu léger pour partir en tournée) et nous parlerons plutôt d'Oscillation, dernier (sans doute dans tous les sens du terme) album en date des Norvégiens.

Découvrir Oscillation sans connaître les anciens albums de Trail Of Tears empêche de facto de mettre cet opus en perspective avec leur longue et riche carrière, mais n'empêche pas de poser dessus une oreille aiguisée et attentive. Et d'en repérer, assez vite, les qualités. Outre une production propre et puissante, bien équilibrée et agréable, le groupe propose un metal gothique symphonique à chanteuse/growl, ce qui – si vous lu ma chronique de Tears Of Martyr, publiée dans la même mise à jour – vous refroidira peut être tant le genre est saturé de médiocrité. Mais la Norvège a toujours fait figure de bon élève de l'Europe, quel que soit le style pratiqué. Et donc, le metal goth sympho n'échappe pas à la règle et Trail Of Tears propose sur Oscillations de bien sympathiques morceaux.
Déjà, et c'est une excellente chose, le groupe n'hésite pas à tenter des choses qui n'étaient parfois pas forcément promises à la réussite, comme le refrain à moitié hystérique de "Scream Out Loud" ou les chœurs guerriers féminins de "Crimson Leads On The Trail Of Tears". Ce sont certes de petites choses mais qui font dire que Trail Of Tears sait faire montre d'audace, a des idées et le talent de les mettre intelligemment en place. Ensuite on a la voix de Cathrine Paulsen, expressive et étonnamment rock'n'roll, loin de la tiédeur lyrique de mise sur ce créneau. On appréciera son chant vivant et dynamique sur "Eradicate" ou sa douceur sur "Lost In Life". Rien non plus de révolutionnaire, mais l’impression d'avoir vraiment affaire à une chanteuse et non une interprète lyrique (il n'est pas question de talent mais d'intention) est franchement une bonne chose.
Ensuite, le contraste (appelée traditionnellement « belle et bête ») entre la voix claire de Cathrine et le growl Ronny Thorsen fonctionne plutôt bien, ce dernier ayant un bon growl pas extrêmement profond mais expressif (sa voix rappelle pas mal celle de Maurizio Iacono, chanteur de Ex Deo et de Kataklysm), et surtout sait l'utiliser à bon escient, sans trop rentrer dans un schéma manichéen où les passages agressifs seraient forcément siens quant elle se contenterait de minauder sur les moments plus calmes. Non, ici le duo fonctionne bien avec une réelle parité dans le traitement avec tantôt une belle alternance ("Sleep Forever") et tantôt d'efficaces duos ("Eradicate"). Enfin, on appréciera que la durée moyenne des chansons soit raisonnable (un peu moins de 5 minutes en moyenne), leur donnant une efficacité que ne permettent que rarement les pavés de 8 minutes et plus.


Oscillation et un bon album qui saura sans aucun doute trouver son public. Facile d'accès de par ses mélodies mais suffisamment riche pour ne pas lasser au bout de trois écoutes, il risque cependant de représenter la dernière œuvre de Trail Of Tears tant la situation au sein du groupe semble compliquée.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2