5891

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 24 mars 2013
Sa note : 11/20

LINE UP

-Chris Barnes
(chant)

-Steve Swanson
(guitare)

-Rob Arnold
(guitare)

-Jeff Hughell
(basse)

-Kevin Talley
(batterie)

TRACKLIST

1) Neuro Osmosis
2) Prophecy
3) Zombie Blood Curse
4) Decapitate
5) Incision
6) Fragment
7) Alive To Kill You
8) The Sinister Craving
9) Inferno
10) Psychosis
11) The Curse Of Ancients

DISCOGRAPHIE

Maximum Violence (1999)
13 (2005)
Commandment (2007)
Death Rituals (2008)
Graveyard Classics Vol.III (2010)
Undead (2012)
Unborn (2013)
Crypt of the Devil (2015)
Torment (2017)

Six Feet Under - Unborn
(2013) - death metal - Label : Metal Blade Records



Six Feet Under fait partie de ces monolithes du death, toujours aussi massif et imperturbable. Les retrouver un an après leur précédent album, Undead, ne surprendra sans doute personne sachant que les titres composant ce Unborn ont été écrits à la même période – la tentation de ne voir dans Unborn qu'une compilation de chutes de Undead est donc grande. Sachant que Undead n'était déjà pas un grand album, c'est avec un a priori un peu maussade que l'on se lance à l'écoute de la cuvée 2013 du père Barnes.

Évidemment, dans les grandes lignes, rien ne change. L'apport en 2010 de nouveaux membres a apporté un peu de sang neuf, un groove un peu différent et un apport mélodique pas inintéressant, mais Six Feet Under reste Six Feet Under, à savoir un groupe de death axé mid-tempo et riffs qui tachent, entre du death'n'roll et du death old school – mélange que pratiquent également avec un certain talent les Allemands de Debauchery. Titres courts et sans surprises, gros son de guitare et inspiration fluctuante : non, décidément, ce disque ne réservera que peu de surprises. Déjà, l'artwork, quasi identique à celui de Undead, rend immanquable la parenté entre les deux albums. Pour autant, la production n'est pas tout à fait similaire : celle de Unborn est plus massive, plus compacte, en un mot : plus réussie. Car avec une musique aussi simple et sauvage que celle d'un groupe comme Six Feet Under, la puissance du son compte énormément – ce qu'a bien compris Debauchery et ses productions extrêmement puissantes et maîtrisées. Unborn, donc, part avec de bons atouts pour éviter la case de la médiocrité et faire un pas, peut-être, vers celle de l'album sympathique.
Et c'est bien cela : Unborn est un album sympathique mais inégal. Il y a les titres qui font headbanguer, et ceux qui provoquent l'endormissement. Dans la série des bons titres, on retiendra "Zombie Blood Curse" et son riff d'une simplicité désarmante mais qui fonctionne bien grâce à la batterie qui tape jusque ce qu'il faut. "Decapitate", ses mélodies glauques et sa double pédale parvient également à enthousiasmer, et on sélectionnera éventuellement "Alive To Kill You" et son death / groove décérébrant mais pas vilain. "Neuro Osmosis" tire également son épingle du jeu grâce à sa lourdeur pachydermique et ses mélodies inhabituelles chez Six Feet Under, mais le reste sombre assez facilement dans la médiocrité – "Psychosis", "Incision", "Fragment", "Inferno"... autant de titre passables, pas foncièrement mauvais, mais sur lesquels on passe sans vraiment s'en rendre compte. Quant à Chris Barnes, que dire, sinon qu'il est égal à lui même, à savoir un growler dont on peut dire qu'il a trouvé depuis longtemps sa voix, et qu'il n'en changera jamais. Alors, certes, ça colle parfaitement au concept de Six Feet Under, mais difficile de s'extasier sur un chant qui est strictement le même depuis 20 ans...


Somme toute, Unborn aurait pu être un meilleur album. Peut-être qu'en rassemblant les titres les plus chouettes de Undead et de Unborn, on aurait au final un album sympathique, sans non plus crier au génie. Au lieu de quoi Six Feet Under propose 2 albums en 2 ans dont aucun des deux n'est capable de se révéler plus que sympathique, et encore, par moment seulement. Barnes aurait-il eu les yeux plus gros que le ventre ?



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7