5838

CHRONIQUE PAR ...

99
Droom
Cette chronique a été mise en ligne le 01 mars 2013
Sa note : 9/20

LINE UP

-Wes Borland
(tout ?)

TRACKLIST

1) Drowning Together, Dying Alone
2) Failling 
3) Ribbons
4) Zargon Morfoauf
5) Vennisoun
6) Zlitchufdux
7) Giving In Again

DISCOGRAPHIE


Black Light Burns - Anvil Pants
(2009) - post rock ambient - Label : I Am: Wolfpack



A petit sujet, petite chronique. Car il faut bien le dire, Anvil Pants n'existe pas. Ou plutôt, pas de manière autonome. Les sept morceaux qui constituent Anvil Pants sont parus pour la première et unique fois sur l'édition limitée de l'album de reprise de Black Light Burns : Cover Your Heart (2009). Loin d'être de nouvelles reprises, ces quelques pistes sont en réalité des ébauches non retenues pour le premier album du groupe, Cruel Melody. Le lien avec Cover Your Heart est donc ténu, tant sur la forme que sur le fond. C'est pourquoi une chronique expresse, séparée, semblait de rigueur. Et pour ne rien vous cacher, en faisant ça, je me fais un peu plaisir.

Présentées par Wes Borland comme ce qu'il aime à écouter lorsqu'il peint à l'huile (http://www.theborlandgallery.com/), ces courtes, très courtes pistes sont exclusivement instrumentales. Et clairement sans prétention. La musique d'Anvil Pants se veut proche des passages les plus calmes du premier opus de BLB. On y trouve des relents de "Cruel Melody", de "I Am Where It Takes Me" ou de "Iodine Sky". Pas une goutte (ou presque) de rock indus ne suinte de ces compositions / improvisations vernies au delay et noyées sous une légère mélancolie latente. Les morceaux les plus longs (toujours courts, avec une moyenne de 4 minutes), invitent tranquillement à se laisser aller les doigts de pieds en éventails. Les notes, à l'instar des gouttes qui ruissellent sur un pare-brise, y glissent lentement, se croisent, se séparent. Bref, elles vivent leur petit bonhomme de chemin. Le rythme est paisible, zen. On se croirait en vacances. La patte Borland est visible, les riffs vicieux en moins. Comme les intitulés étranges pouvaient le laisser entendre, les pistes les plus courtes (grosso modo une minute pour chacune d'entre elles) sont un peu plus chaotiques. "Ribbons" est drone sur les bords (toute proportion gardée), "Zargon Morfoauf" alterne entre piano aérien et blast-beat débile tandis que "Venninsoun" et "Zlitchufdux" passent la frontière du bidouillage électronique avec plus ou moins de réussite.

Voilà. Si vous désirez acquérir la version limitée de Cover Your Heart, vous savez désormais à quoi vous en tenir avec les bonus audio (les bonus vidéos, eux, sont ridicules à moins d'aimer le style Jackass - ouf, les clips rehaussent un peu le niveau, ceci dit). D'un coté, Anvil Pants n'est donc qu'un petit cadeau sans grand intérêt qui aurait pu rester dans les cartons sans que nul ne s'en attriste davantage. Si ces bonus ne justifient pas franchement l'édition limitée de Cover Your Heart, ces  vingt minutes de musique restent agréables au petit déjeuner (testé et approuvé). Et comme chacun sait : le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. 


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3