5786

CHRONIQUE PAR ...

102
Moumou le hibou
Cette chronique a été mise en ligne le 08 février 2013
Sa note : 15/20

LINE UP

-Mathieu Ricou
(guitare+chant)

-William Knox
(basse)

-Katy Elwell
(batterie)


TRACKLIST

1) Desintegrity
2) The Orbiter

3) Out Of Reach
4) Skyline
5) Loose Ends
6) Backslide
7) Fakeworld
8) Twisted Machine
9) Accross The Line
10) Tear Down The Sky

DISCOGRAPHIE

Out Of Reach (2012)
Majestic (2014)

Lizzard - Out Of Reach



Le satanisme, la mort, la violence vous ennuient ? Marre d'écouter du black ou du death metal ? Vous cherchez quelque chose de frais, fort, nature (c'est dans quelle pub ça déjà ? ) ? Ce petit groupe de Limoges devrait vous combler. Décidément, la scène française n'en finit plus de nous étonner ! Installez vous confortablement dans votre fauteuil une bière à la main, Moumou décrypte pour vous ce très bon Out Of Reach.

Tout d'abord à quel style avons nous à faire ? Du rock / metal légèrement progressif assez catchy mais qui sait aussi jouer sur les ambiances. Imaginez un croisement entre Rage Against the Machine pour le côté percutant ("Fakeworld"), Tool pour les passages les plus agressifs ("Twisted Machine" et "Across The Line") et Karnivool pour les refrains entêtants ("Out Of Reach"). Belle mixture qui manquerait quelque peu de saveur si les Français n'apportaient pas leur propre assaisonement (l'inévitable analogie avec le monde culinaire si chère au chroniqueur), mais qu'apportent-ils ? Des arrangements électros, un instrument folklorique, un chanteur muet ? Rien de tout ça. Il faut plutôt allez cherchez du côté (de chez Swan ! ) des polyrythmies franchement bien trouvées. De plus, comparé aux autres groupes cités, Lizzard se révèle être globalement moins sombre sauf peut être sur des titres comme "Backslide" ou encore "Twisted Machine". L'énergie du groupe est communicative à souhait et donne envie de se balader dans les rues le torse bombé avec un sourire arrogant et de dire à tous : - « Fuck yeah ! Regardez comme je suis bien dans mes baskets bande de tocards ! »  Comme je le disais, Lizzard fait preuve de fraicheur, c'est un concentré de jeunesse (bonne nouvelle pour Polanski), bref, c'est fun !
Les meilleurs titres sont "The Orbiter" ainsi que "Loose Ends" et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, ce sont les plus élaborés de par leurs rythmes relativement complexes (on est  quand même loin de Meshuggah) qui sont suffisamment bien dosés pour ne pas faire fuir les allergiques aux mathématiques. Lizzard fait preuve de particularités pour le moins surprenantes sur ces titres comme par exemple cette facilité déconcertante à rendre entrainante une composition polyrythmée pour le premier ou ces leads délicats totalement planants sur la fin du second. La seule chose qu'on pourrait reprocher à ce jeune groupe est un léger manque d' originalité. On a parfois vraiment l'impression d'écouter un nouvel album de Tool, ce qui risque de fortement énerver certains fanatiques (attention, ils sont pires que les fans de Maiden ! ). Pour les personnes en pleine possession de leurs facultés mentales qui savent apprécier un groupe pour ce qu'il est et qui ne le juge pour ce à quoi il ressemble,  pas la peine de faire les fines gueules (quand je vous dis qu'un chroniqueur ne pense qu'à bouffer ! ), Out Of Reach regorge de suffisamment d'atouts pour lui prêter attention.


La Klonosphère, un gage de qualité ? Encore un groupe qui tend à le démontrer en tout cas. Pour faire court Lizzard c'est Tool qui sort de son habituelle torpeur pour chanter le renouveau du printemps et les abeilles qui butinent non ? Sans allez jusque là (les abeilles sont de trop), c'est du bon rock / metal catchy assaisonné de savoureuses polyrythmies et c'est fortement recommandable !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5