577

CHRONIQUE PAR ...

8
Alexis KV
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Ben Goreskin
(chant)

-Phil Wilson
(basse+chant)

-Rushy Insane
(batterie)

-Robin Pants
(guitare)

-Fluffy Offalstench
(guitare)

TRACKLIST

1)…And Everything Went Black
2)Pain As A Prelude To Death
3)Nervous Gibbering Wreck
4)Adding Insult To Injury
5)Fable Of Filth
6)Dead Drunk
7)A Very Grave Business
8)Horroday In Haiti
9)Selection And Dissection Of Parts For Resurrection

DISCOGRAPHIE


Gorerotted - A New Dawn For The Dead
(2005) - brutal death - Label : Metal Blade Records



Gorerotted fait partie des nombreux prétendants au trône Cannibal Corpse, les maîtres incontestés ès metal à composante gore prononcée, et se sort plutôt bien de cet exercice périlleux, en réussissant à s'approprier quelque peu ce style extrêmement codifié et prévisible. Les membres de Cannibal Corpse eux-mêmes avouaient lors d'une interview qu'ils sont condamnés à jouer les mêmes riffs d'album en album, à l'envers plus à l'endroit, à des vitesses différentes pour apporter un minimum de diversité. Gorerotted fait exactement la même chose ou presque, et sachant qu'ils ont repris l'étendard du genre plus de dix ans après les débuts de Cannibal, Carcass et consorts, ils ont logiquement l'occasion de profiter de l'expérience de leur aînés pour en faire ressortir les composantes les plus délicieusement purulentes et dégoulinantes.

Point de surprise donc dans les riffs ou les structures des compositions, comme vous pouvez vous en douter: Gorerotted vous écrase les tympans à coup de rythmiques pachydermiques qui savent toutefois se faire sautillantes, change de tempo sans crier gare pour insérer des harmonies fantomatiques ou incisives, repart sur un gros blast-beat frénétique… Bref on connaît un peu la chanson. Quelques éléments permettent toutefois au groupe de se doter d'une personnalité qui, à défaut d'être immédiatement identifiable, est suffisante pour ne pas transformer leur musique en une quelconque copie.

Ben Goreskin, garçon-boucher en chef, est sûrement l'un des plus gros attraits de ce combo londonien. Son growl est réellement impressionnant, avec une profondeur et une puissance qui rivalise facilement avec Chris Barnes (ex-Cannibal Corpse, Six Feet Under), sans aucun doute la référence en la matière. Mais ce que Ben gagne en impact purement auditif, il le perd en intelligibilité, et comprendre ce qu'il baragouine même avec les paroles sous les yeux n'est pas une mince affaire. Un certain second degré transparaît d'ailleurs dans les textes, même s'il semble moins marqué que par le passé (rien que des titres comme "Can't Fit Her Limbs In The Fridge" ou "Village People Of The Damned" donnent envie à votre humble serviteur de jeter une oreille sur leur opus précédent). Ce n'est pas vraiment révolutionnaire ou surprenant (sachant surtout qu'ils ont participé à un split-album avec Gronibard, référence en matière de gros humour qui tâche), mais leur origine anglophone leur permet quand même d'éviter l'écueil de la banalité absolue.

Suite au départ de Mr. Gore, c'est Phil Wilson, le bassiste, qui assure les hurlements aigus oscillant entre un registre black metal et grindcore, répondant aux parties de Ben Goreskin ou les doublant. Une fois de plus, pas de réelle surprise là-dedans (les vocaux de Carcass reposaient un peu sur le même principe), mais ça rentre bien en harmonie avec leur brutal death poussé à l'extrême et s'aventurant par moments dans la furie absolue du grindcore. Gorerotted s'amuse à déterrer de vieux cadavres pour le plus grand plaisir des amateurs de boucheries sonores, alors si vous vous sentez l'âme d'un apprenti-tueur en série ou d'un Frankenstein, vous devrez trouver votre compte dans A New Dawn For The Dead.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4