5651

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 11 décembre 2012
Sa note : 14/20

LINE UP

-Mikey Tucker
(chant)

-Ben Couzens
(guitare)

-Pete Bell
(basse)

-Frank Trobbiani
(batterie)

TRACKLIST

1) Hell's Likely
2) Go
3) Bare Bones
4)
(Up All Night) Demons to Fight
5) Sittin Pretty
6) I Want It Too
7) Bury Me

DISCOGRAPHIE


Mammoth Mammoth - Volume III - Hell's Likely
(2012) - hard rock stoner - Label : Napalm Records



Le groupe d'aujourd'hui étant australien, je voulais parler des kangourous, des koalas et autres choses auxquelles on pense quand on parle de ce pays. Malheureusement, ma plume est restée vide. Nous présenterons donc brièvement Mammoth Mammoth, au nom très répétitif, qui a tapé dans l’œil du label autrichien Napalm Records et ce dès le second album. Coup marketing ou véritable étoile montante ? On va découvrir ça très rapidement.

Premier point remarquable dès le départ : ce n'est pas l'originalité qui étouffe le quatuor. Les musiciens aiment composer des morceaux qui, globalement, vont droit au but et se foutent complètement de renouveler quoi que ce soit sur leur passage. Ces jeunes gens tracent leur route, en composant leur hard rock aux accents stoner et punk avec une certaine conviction qui fait mouche dès les premiers instants. "Hell's Likely", l'opener, fait moins de 2 minutes 30. Une durée extrêmement courte, certes, mais adaptée pour un morceau qui commence en trombe. Les ingrédients du succès sont là : riffs gras et puissants, chant plutôt agréable et en parfaite adéquation avec la musique, refrain entêtant, voilà un titre éponyme qui permet d'ouvrir les hostilités sur un sentiment qui ne vous quittera plus, à savoir l'enthousiasme.
En effet, il se dégage du brûlot une énergie prenante, pour un groupe qui ne fait pas dans la demi-mesure. Véritables amoureux du hard rock, ils se plaisent à transmettre un son qui fait effet de machine à remonter les temps, les éléments modernes étant ici quasiment absents, même dans la production qui rappelle volontairement les productions typées 80-90s. Un petit trip revival qui fait beaucoup d'effet, ces derniers temps. On pourrait presque reprocher à cette formation un certain opportunisme, tant ce courant commence à revenir à la mode. Mais il y a toujours cette passion, cet amour pour ceux qui ont fait le genre, et tout ça transpire littéralement à l'écoute de Hell's Likely, un disque aussi passionné qu'inspiré. Car même s'ils aiment donner dans l'hymne qui tape du pied, ils savent aussi emmener vers quelque chose de plus sombre.
"(Up All Night) Demons to Fight" a des airs de Black Sabbath dans sa période la plus doom, lente et lourde. Et on sent que Mammoth Mammoth aime particulièrement ce groupe dans une grande partie de leur brûlot, s'inspirant de leurs diverses périodes. Toujours est-il que même dans ce registre, on constate une franche réussite de leur part, le chant de Mikey Tucker nous emportant dans l'univers du combo. Enfin, cela est un bien grand mot, car là est le défaut principal du quatuor : leur manque d'identité. On ne retrouve jamais vraiment une empreinte personnelle, une identité marquée. Les influences sont diverses, mais parfois trop présentes. Dommage, car tout ce qu'il faut est là pour décrocher la réussite escomptée.


Hell's Likely, bien que court, reste cependant un très bon disque, capable de proposer quelques morceaux qui resteront en tête bien longtemps (l'éponyme ou encore "Bare Bones"). Il ne manque plus qu'à Mammoth Mammoth un sceau bien à eux : celui qui leur permettra de s'affirmer encore davantage. Ne boudons pas notre plaisir et tapons du pied joyeusement à l'écoute de ce bon cru de hard rock / stoner, le potentiel étant tout simplement énorme.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6