5648

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 11 décembre 2012
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Lucie Vétélé
(chant + flûte)

-Jérémie Chabod
(guitare)

-Stéphanie Fenu
(claviers)

-Stéphane Castelli
(basse)

-Bruno Stagliano
(batterie)

TRACKLIST

1) Ashes in the Field
2) Limpieza De Sangre
3) Sidereus Nuncius

DISCOGRAPHIE

Ad Abolendam (2012)

Whispering Tales - Ad Abolendam
(2012) - mélodique - Label : Autoproduction



Nos voisins français ne sont pas les derniers en parlant de metal et pourtant, difficile de percer quand on vient de là-bas. Est-ce mieux au pays des moules et des frites ? Sans doute pas, mais toujours est-il que dans le sud de l'Hexagone, il y a Whispering Tales, qui avait déjà livré l'an passé un premier album qui dévoilait un heavy mélodique agréable et au potentiel fort présent. Revoilà un nouveau coup d'essai cette année : un EP trois titres du nom d'Ad Abolendam.

Sans toutefois révolutionner le genre, ni bousculer réellement ce que l'on appelle communément le metal à chanteuse, les cinq membres de cette formation ont quelques sérieux arguments face à la concurrence internationale. Premièrement, la composition des pistes de ce petit avant-goût d'un futur opus vaut la peine qu'on s'y attarde, s'attachant à dévoiler une nouvelle facette du combo, beaucoup plus progressive. Cela se démontre par deux exemples très flagrants et typiques du genre : la longueur des titres, qui sont presque tous au-dessus des dix minutes, mais également les quelques cassures et variations dans le rythme, chaque fois très bien amenées et senties par une formation qui semble bien maîtriser ce qu'elle fait, et ne tombant fort heureusement pas dans le cliché du prog' : preuve en est de l'apparition d'un thème récurrent qui aide à garder le fil.
Autre bonne surprise : la voix lyrique d'une Lucie qui semble gagner en confiance, se dévoiler de plus en plus, nous garnissant même de quelques jolies notes de sa flûte ("Ashes in the Field"), instrument cependant sous-exploité. Au-delà de cet aspect, la demoiselle n'a pas à rougir de sa performance, bien qu'elle puisse encore accomplir quelques progrès. Sur certaines parties plus aiguës, elle semble encore timorée, là où les notes plus graves sont atteintes avec beaucoup plus d'aisance et de confiance. Cependant, son timbre tout à fait agréable est un plus pour Whispering Tales, qui aide à faire oublier une production loin d'être à la hauteur des ambitions du groupe. Il est difficile de délivrer un son professionnel quand on passe par l'auto-production comme dans le cas ici présent, dommage tout de même que la batterie manque d'ampleur et ne permette pas de fournir la puissance qu'elle devrait apporter.
On regrettera également que "Limpieza De Sangre", dans son côté mid-tempo, manque d'accroche et ne parvienne pas à captiver sur sa longueur. Le titre manque légèrement de fougue et un pied à l'étrier aurait comblé les quelques passages à vide, en ce même avec un refrain de qualité. On louera ainsi bien plus les qualités intrinsèques d'un "Ashes in the Field" cohérent et structuré, ne manquant pas de bonnes idées, se plaçant comme le meilleur titre de la fournée. "Sidereus Nuncius" n'a pas non plus à rougir, ce morceau concluant l'EP comme il se doit : outre une intro aux claviers qui aide à se mettre dans l'atmosphère souhaitée, on assiste à un développement intéressant, avec une certaine montée en puissance et des intonations vocales bien senties du début à la fin.


Ad Abolendam est un EP de bonne qualité qui devrait permettre de patienter jusqu'au prochain opus des Français. Le quintet a l'art de composer des morceaux qui mettent l'eau à la bouche, à la solidité avérée, et qui démontrent la dextérité des musiciens du combo. Que dire de plus si ce n'est que le potentiel est bien là, et que la marge de progression est énorme ? Whispering Tales a des arguments à faire valoir, attendez-vous à ce qu'on en reparle très vite.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5