5630

CHRONIQUE PAR ...

102
Moumou le hibou
Cette chronique a été mise en ligne le 01 décembre 2012
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Roberto Tiranti 
(basse+chant)

-Andrea Cantarelli
(guitare)

-Alessandro Bissa
(batterie)

TRACKLIST

1) Another Perfect Day
2) Now and Forever
3) Long Road to Ruin
4) Alone and Free (Rockblind)
5) Silent Cry
6) Under the Same Sun
7) Here We Are Again
8) Waiting on the Edge
9) Warm Embrace
10) We Only Say Goodbye

DISCOGRAPHIE

A Perfect Day (2012)

A Perfect Day - A Perfect Day
(2012) - heavy metal - Label : Frontiers Records



Je ne sais pas quel temps il fait chez vous, mais à l'instant où j'écris ces quelques lignes, on distingue à peine l'horizon sous la pluie et la grisaille... que voulez-vous, c'est comme ça dans l'Est. A la télé, on nous impose toujours les mêmes conneries, il ne reste alors que la solution de s'écouter un bon album pour contrecarrer la morosité. Allez, un petit coup d'oeil dans mes promos en réserve... A Perfect Day, pourquoi pas ? Je vais me fier au titre, voyons donc si cette journée est vraiment parfaite (admirez ma maîtrise de la langue de Shakespeare) !

Tout commence avec une petite musique vintage inquiétante, façon phonographe se mettant en marche tout seul dans une maison hantée. Mince, nous aurait-on dupé sur la marchandise ? S'agirait-il d'un album de black symphonique du genre du dernier Carach Angren ? Of course not (décidément, je m'étonne moi même) ! Les premières notes débarquent et mettent un peu de soleil dans mon modeste logis. Effectivement ce titre d'ouverture ("Another Perfect Day") est lumineux à souhait, la voix est claire comme de l'eau de roche, les riffs catchy, ça fait du bien ! Pour vous donner une idée du style de musique pratiqué par ces Italiens, pensez à Fair to Midland pour le côté joyeux et légèrement onirique ("Another Perfect Day",  "Now and Forever", "Here We Are Again") ainsi qu'à des groupes tels que Scorpions ou  Toto pour les ballades ("Silent Cry", "We Only Say Goodbye"). L'écoute est vraiment agréable et certains titres sont tout bonnement imparables ("Alone and Free (Rockblind)", "Waiting on the Edge"). Ne vous attendez cependant pas à un album exempt de tous défauts, c'est peut être "A Perfect Day" mais ce n'est certainement pas "THE Perfect Day" (mais quelle classe ce mélange parfait des langues !). Le plaisir n'est pas gâché pour autant et on savoure cette galette pour ce qu'elle est (une belle dose de sentiments positifs) avec ses bons moments et ceux un peu moins réussis. Une petite douceur hivernale toute gentille pourrait-on dire.
Parfois trop gentille même. On aimerait que le groupe exprime sa joie un peu plus fort de temps en temps (sans non plus se la jouer metalcore chrétien façon Times of Grace ou August Burns Red). Non, ici ça commence à montrer les crocs sur certains passages ("Now and Forever", "Waiting on the Edge") mais ça ne dure malheureusement jamais assez longtemps, comme si le groupe avait peur de sa force ou de choquer l'auditeur. En guise d'alternative, ils auraient pu à la rigueur jouer la carte du jusqu'au boutisme jovial à la manière du dernier en date d'Anathema (l'excellent Weather Systems) mais le groupe se contient également dans ce registre et préfère ne pas se laisser aller vers trop d'envolées lumineuses. Il tempère son propos avec des ballades qui, tout étant loin de la "dark attitude", dénotent quelque peu de la bonne humeur ambiante. Parfois, A Perfect Day se répète et devient chiant, la grisaille reprend alors le dessus et le moral s'éloigne avec l'énergie communicative proposée jusqu'à présent. Dommage car cette mauvaise passade ("Silent Cry", "Under the Same Sun"), bien que courte, casse la bonne impression qu'on pouvait avoir avec un excellent début. Le milieu de l'album est donc le gros point faible de cette album. Pas d’inquiétudes inutiles les amis, tout rentre dans l'ordre par la suite et même les autres ballades passent bien. La production est quant à elle très réussie et permet d'apprécier les parties entraînantes comme les jolies et délicates mélodies.


Voilà un bon petit album de rock / metal mélodique, sans aucune prétention mais également sans réelle ambition. Ma foi, on ne va pas non plus toujours exiger des oeuvres qui repoussent à chaque fois un peu plus les limites. Il est aussi confortable d'écouter de temps à autre des albums faciles, lumineux et bien faits pour nous sortir de notre torpeur, ce que réussissent haut la main ces Italiens.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1