5600

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 18 novembre 2012
Sa note : 12/20

LINE UP

-Chuck Schuldiner
(guitare+chant)

-James Murphy
(guitare)

-Terry Butler
(basse)

-Bill Andrews
(batterie)

TRACKLIST

Disc 1 : Spiritual Healing - Remastered

1)
 Living Monstrosity
2) Altering The Future
3) Defensive Personalities
4) Within The Mind
5) Spiritual Healing
6) Low Life
7) Genetic Reconstruction
8) Killing Spree
 
Disc 2 : Rehearsals + Studio Instrumentals + Jams

1)
 Altering The Future
2) Defensive Personalities
3) Within The Mind
4) Within The Mind - Take 2
5) Spiritual Healing
6) Killing Spree
7) Defensive Personalities
8) Spiritual Healing
9) Within The Mind
10) Satanic Jam
11) Primus Jam
12) Jon a Qua - Take 2
13) Jon a Qua - Take 3
14) Jon a Qua - Take 4
15) Jon a Qua - Take 5
16) Jon a Qua - Take 6
 
Disc 3 : Live at Streets, New Rochelle, NY March 17th, 1990 + Unearthed Pre-Human Rehearsals

1)
 Living Monstrosity
2) Pull The Plug
3) Zombie Ritual
4) Spiritual Healing
5) Left To Die
6) Defensive Personalities
7) Genetic Reconstruction
8) Open Casket
9) Within The Mind
10) Leprosy

11) Suicide Machine
12) Together As One
13) See Through Dreams
14)  Suicide Machine - Unearthed Version 2
15) Suicide Machine - Unearthed Version 3
16) Suicide Machine - Unearthed Version 4
17) Together As One - Unearthed Version 1
18) See Through Dreams - Unearthed Version 2

DISCOGRAPHIE


Death - Spiritual Healing - Deluxe Reissue
(2012) - death metal monument de l'histoire du death - Label : Relapse Records



Ces rééditions des albums de Death sont à la fois une bénédiction et une épine dans le cœur du fan. Une bénédiction, parce que cela donne l’occasion de réécouter Death, de reparler de Death et de redire – on ne le fera jamais assez - une fois de plus combien ce groupe et son charismatique leader étaient géniaux. Et une épine parce que d’une part, cela rappelle que Death n’est plus, que Schuldiner a décidé sottement d’illustrer par la pratique le choix du nom de son groupe et aussi parce qu’il faut bien reconnaitre que ces rééditions, ben... elles ne sont pas forcément indispensables.

Déjà parce que ces albums, soyons francs, tout le monde les connait par cœur (et si ça n’est pas votre cas, corrigez-moi vite cette bévue ou soyez maudits). Ensuite parce que le remaster dont ils font l’objet ne change pas grand-chose en ce sens qu’ils ne font que leur redonner une petite louche de décibels pour s’aligner sur les standards actuels sortant des studios de mastering. En même temps, si cela n’avait pas été le cas, si le son avait vraiment été retravaillé en profondeur, il y a gros à parier que les fans auraient hurlé à la trahison (à raison) : on ne touche pas impunément aux idoles, fut-ce pour tenter d'en moderniser le son. Donc finalement, cette réédition de Spiritual Healing propose Spiritual Healing avec un peu plus de volume et des bonus. Et comme d’habitude, ces bonus sont dispensables voire franchement inutiles. Au moins, sur la réédition d’Individual Thought Patterns, nous avions eu droit à un live qui, même s’il n’était pas fantastique, était surement plus excitant que ce qui est proposé ici.
En gros, on peut dire que ce sont des chutes de studios. Des versions sans le chant, au son vraiment crados, qui devaient faire office d’outil de travail au groupe pour construire et répéter son album. Nous avons également droit à 2 jams totalement décousues, moments typiques de répèt' où on relâche la pression, chacun fait un peu ce qu’il veut dans son coin, on s’amuse bien, mais dont la présence en tant que bonus sur cette réédition laisse un peu de marbre. Le troisième CD propose un live mais comme d’habitude, nous ne l’avons pas eu avec le pack promo, impossible donc de vous en dire plus. Bref, en l’état, rien de vraiment excitant qui justifierait un achat. Maintenant, dois-je vraiment parler de Spiritual Healing ? De ce monstrueux album, qui a clairement fait franchir à Death la marche le faisant entrer au Panthéon des groupes cultes ? Dois-je vraiment vous redire à quel point cet album est superbe, combien des titres comme "Spiritual Healing", "Living Monstrosity" ou encore "Within The Mind" ont marqué à tout jamais l’histoire du death et du metal dans son ensemble ? Je vous en ferai grâce.


Une bénédiction et une épine pour le fan donc, mais également pour le chroniqueur qui doit se résoudre à rédiger une chronique sur Spiritual Healing sans pouvoir décemment lui mettre une note plus élevée, étant donné qu’il faut noter l’objet et non la qualité de l’album qui lui, mérite 18 ou 19/20. L’objet est en lui-même, donc, relativement dispensable, sauf si vous ne connaissez pas encore cet album. Et si c’est le cas, je le redis : remédiez à cela ou ne vous représentez jamais plus devant les Éternels.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4