5367

CHRONIQUE PAR ...

1
Blackmore
Cette chronique a été mise en ligne le 31 juillet 2012
Sa note : 10/20

LINE UP

-John Wetton
(basse+chant)

-Steve Howe
(guitare)

-Geoff Downes
(claviers)

-Carl Palmer
(batterie)

TRACKLIST

Tomorrow The World
Bury Me In Willow
No Religion
Faithful
I Know How You Feel
Face On The Bridge
Al Gatto Nero
Judas
Ghost Of A Chance

DISCOGRAPHIE

Alpha (1983)
Spirit of the Night (2010)
XXX (2012)
Gravitas (2014)

Asia - XXX
(2012) - pop prog - Label : Frontiers Records



Invoquer les grands anciens,  résoudre le cube des lamentations, allumer la tv pour mettre TF1… autant de moyens permettant d’ouvrir grand les portes de l’enfer sur notre monde ! Mais il existe un moyen plus rapide et efficace pour obtenir un résultat similaire. Il suffit pour cela de lire Asia dans votre lecteur préféré et vous lâcherez l’enfer de la FM 80’s sur notre planète. Attention, chronique à ne pas reproduire chez soi.

Une petite présentation s’impose pour les plus jeunes. Sachez qu’il s’agit ici d’un super groupe, pas super dans sa musique hein, mais dans la composition de ses membres. On y retrouve Carl Palmer, Steve Howe, John Wetton et Geoffrey Downes, voilà un line-up 4 étoiles ! Que des grandes figures qui ont marqué l’histoire et qui ont reformé le groupe à l’occasion de l’album Phœnix (wow quelle originalité) pour sortir aujourd’hui l’album XXX (wow quelle inspiration).
Donc qui dit « come back de la formation originelle » dit « promesse d’un retour aux sources pour les fans ». Et effectivement, c’était le contrat rempli sur Phœnix qui continue sur XXX. En effet, ce dernier s’apparente clairement à un remake du premier, qui était déjà un remake des albums des 80’s… qui était déjà des sacrés purges ! Vous voulez une preuve ? Faites une recherche avec Heat of the moment comme mots clés sur Youtube. Voilà, maintenant que vos oreilles saignent vous pouvez reprendre la lecture de la chronique.
Certes, la critique est un peu facile, Asia a ses fans et leur pop fm prog n’est pas totalement dénuée d’intérêt. On y trouve parfois des mélodies qui touchent au but (quand elles ne sont pas répétées ad nauseam, comme sur "I Know How You Feel","No Religion"ou "Tomorrow The World"), des arrangements corrects et une technique générale qui fait le boulot (Steve Howe nous envoie quelques soli bien mignons. Par contre Palmer est vraiment cramé. Mais pour le reste, rien ne justifie l’écoute de ce genre de truc en 2012.
La pop prog d’Asia était déjà peu pertinente face à des groupes comme Saga ou City Boys à l’époque, alors aujourd’hui, on imagine mal nos plus jeunes lecteurs s’y mettre. XXX n’apportant strictement rien au grand dessein de la musique progressive et populaire, les titres se répètent, les structures sont ultra prévisibles, les mélodies on ne peut plus classiques, le chant de Wetton particulièrement monotone… c’est vraiment une œuvre industrielle sans âme.


Il est temps pour nos papis du prog de se recycler. Ils pourraient se mettre à faire du djent comme tout le monde. Mais en fait, il serait plus sage pour eux de profiter de leurs petits enfants en leur racontant ces merveilleuses histoires qu’ils savaient si bien transmettre à l’époque où ils fumaient des cigarettes qui font rire en studio.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2