5302

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 04 juillet 2012
Sa note : 17.5/20

LINE UP

-Cathy Bontant
(chant+claviers)

-Jean Suire
(guitare)

-Nicolas Leceux
(basse)

-Dany Ladrat
(batterie)

TRACKLIST

1) Dernier Soupir
2) Arkana
3) Clair de Lune
4) Savoir Pourquoi
5) Grimoire
6) Les Anges
7) Innocence
8) Obédience
9) Il Est Temps


DISCOGRAPHIE

Orbe (2007)
Obédience (2012)

Inhepsie - Obédience
(2012) - doom metal ambient - Label : Brennus Music



Laisser une empreinte, durable, éternelle … voilà quelque chose de difficile dans le monde de la musique, du metal y compris, et peu importe l'échelle où nous nous trouvons. Du plus grand au plus petit, trouver son nom, sa personnalité qui fait de la musique de l'artiste quelque chose d'unique est une tâche difficile. Il faut parfois du temps, parfois du génie, et en dépit de la renommée pour les plus petits, celui qui parvient à un tel résultat peut être fier de cet accomplissement. Inhepsie, bravo.

Un groupe possédant son identité, en voilà un, et Obédience nous le prouve à chaque instant. Alors oui, ce côté éthéré et envoûtant peut tantôt évoquer Summoning, tantôt Dark Sanctuary, tantôt Dead Can Dance, ou le Lacuna Coil de l'époque Comalies. Mais Inhepsie, ce n'est pas que ça. C'est un parfait compromis entre un ambiant magnifique, léger, et la lourdeur, la puissance du metal, qui lui donne ce petit goût idéal, flottant entre le doom et l'atmosphérique, et contrastant, dans un même album, entre les sensations. Lourdeur d'un côté, et planant de l'autre, tout simplement. Entre le clavier et la guitare, c'est soit le duel, soit le mariage, et leur osmose est toujours idéale. Sans oublier une Cathy Bontant à la voix synthétisant tout cela, son timbre est particulier, avec une touche heavenly pas désagréable.
Les morceaux sont tous bons, avec une particularité, celle d'être articulé, au niveau des paroles, autour de la forme d'un poème. Car en plus, tout est dans la langue française, ce qui, ici, donne un rendu encore plus fort, encore plus intense, car les paroles déclamées par Cathy, dans une multitude de tons, d'intonations, sont intenses. Elles donnent une spécificité à Inhepsie, qui dispose ainsi d'une écriture intelligente, tant sur le plan de la composition que des paroles. Ainsi, en plus d'envoûter par la beauté de sa musique, le groupe français nous montre aussi qu'il est possible de faire de bonnes choses quant aux textes dans la langue de Molière, et ceux qui sont fâchés avec le français peuvent jeter une oreille ici.
Des morceaux comme "Clair de Lune" ont tout ce qui fait le charme du groupe : chant posé, délicat, instruments parfois lancinants et doux, en arrière-plan, puis survenant avec puissance et raffinement à la fois, et enfin, ce refrain, et quel refrain … il vous reste en tête un long moment, sublime, touchant, le meilleur sans aucun doute. On vit le titre, littéralement, tant Cathy est une narratrice douée. Le seul qui est sous le lot, c'est "Il Est Temps", qui manque justement de cette touche d'admiration que l'on peut éprouver. Cette piste plus faible sera contrebalancée par un "Arkana" au côté pop qui donne du charme au morceau, ou par la ballade, "Innocence", portée uniquement par la voix féminine, sublime.


Obédience montre qu'Inhepsie est un groupe qui possède toutes les qualités requises pour marquer durablement. Envoûtant, touchant, et surtout, possédant sa pointe d'originalité, le quatuor n'est pas à prendre avec des pincettes. Tout y est fait avec professionnalisme, mais aussi spontanéité, et le soin qui y est apporté est brillant. Cathy Bontant, Jean Suire et ses compagnons ont de beaux jours devant eux.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1