5269

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 26 juillet 2012
Sa note : 14/20

LINE UP

-Ronnie Atkins
(chant)

-Kenneth Hammer
(guitares)

-Rene Shades
(basse)

-Allan Tschicaja
(batterie)

-Morten Sandager
(claviers)

TRACKLIST

CD1
1) Pandemonium
2) INVU
3) Hell On High Heels
4) Wake Up To The Real World
5) Destination Paradise
6) Another Shot Of Your Love
7) Scream
8) Walk Away
9) It Comes At Night
10) Queen Of Dreams
11) Savage Heart
12) Clay

CD2
1) Yellow Rain
2) Rock The House
3) Back To Back
4) Rodeo
5) Love Games
6) Future World
7) Little Drops Of Heaven
8) Please Don't Leave Me
9) Red Hot And Heavy

DISCOGRAPHIE


Pretty Maids - It Comes Alive (Maid In Switzerland)
(2012) - hard rock dosé heavy mélodique - Label : Frontiers Records



Le bon disque live, dinosaure d'une époque révolue, mais qui a toujours eu une certaine importance. Il a donné à certains leur seul numéro un (No Sleep 'Til Hammersmith), à d'autres la chance de continuer leur carrière en jouant au quitte ou double (Alive). Ou encore de la cimenter au niveau mondial et devenir l'album préféré de certaines discographies (Strangers In The Night ou Live And Dangerous). Il a également servi de clôture, marquant la fin d'une certaine époque (Tokyo Tapes ou Unleashed In The East).Ou bien encore le testament de la plus grande tournée jamais envisagée (Live After Death). Mais aujourd'hui, qu'en est-il ? Quelquefois réduit à être l'accompagnement sonore d'un DVD, certains se demandent sa raison d'être en l'an 2012... Certains, mais pas Pretty Maids qui sort ici leur troisième album live.

Enregistré en Suisse lors de la tournée suivant leur très bon album Pandemonium, le concert est réuni ici sur deux disques. Le premier rassemble les extraits des albums majoritairement sortis entre les années 90 et le dernier album, représenté par quatre extraits au total (dont un sur le CD n° 2). Leur carrière étant conséquente, presque tous les disques y sont représentés, ce qui est en soit un sacré exploit qui mériterait d'être vu et entendu plus souvent. Les détracteurs des albums live critiquent toujours le fait que les chansons sont jouées avec un peu plus de peps et de vitesse. Ils ne seront toujours pas contents car c'est effectivement encore le cas ici.  Mais, avec "Pandemonium" par exemple, la version concert lui apporte une certaine homogénéité au niveau des instruments qui lui faisait défaut en studio. Mais ce qu'un album live prouve bien, c'est ce que vaut un groupe sur scène, et dans le cas de Pretty Maids, ils assurent. Quoi qu'il en soit, la setlist est très bien proportionnée et montre toute les facettes de ce groupe talentueux. Mais, même si les albums datant d'après la période classique sont bons, "Queen Of Dreams" nous rappelle bien la valeur et la qualité de ce que ce groupe a sorti dans les années 80.
Et justement, le deuxième CD, quant à lui, se concentre sur ces années 80. Les « oldies but goodies » dixit Ronnie Atkins. Et ça commence par un droite, gauche, uppercut sans appel avec "Yellow Rain", "Rock the House" et "Back To Back." Magistral. L'adrénaline et la température montent, et le groupe nous offre bijou après bijou, plongeant dans son grand répertoire période classique, mêlant puissance, mélodie et grande classe. Future World est l'album le plus représenté avec quatre morceaux. Red, Hot, And Heavy quant à lui en a trois, dont un sur le CD n°1. Du pur bonheur, qu'on vous dit ! Le groupe enchaîne ensuite avec "Rodeo" - titre dont une version live ne figure que sur le tirage allemand de Alive At Least - et "Love Games" avant de servir une version magistrale de "Future World". Le niveau ne retombe que légèrement lors du rappel avec "Little Drops of Heaven" (tiré de Pandemonium) et "Please Don't Leave Me" (lui extrait de Sin Decade). Mais on finit en fanfare avec LE classique qui est "Red, Hot and Heavy" pour une écoute de concert qui laisse sur les genoux, mais le sourire aux lèvres...


Le principal défaut de certains albums live est leur son approximatif ou brouillon. Clairement pas le cas ici, car ce disque bénéficie d'un son parfaitement clair et d'une performance irréprochable . Un travail de pros et un  très bon souvenir de cette tournée. Il est à noter que It Comes Alive est aussi dispo en édition CD + DVD avec "Lethal Heroes" en titre bonus.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4