5229

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 31 mai 2012
Sa note : 16/20

LINE UP

-Jack Blades
(chant+guitares+basse)

-Joel Hoekstra
(guitares)

-Will Evankovich
(guitares)

-Kelly Keagy
(batterie)

-Brian Tichy
(batterie)

-Eric Levy
(claviers)

-Christian Matthew Cullen
(claviers)

TRACKLIST

1) Back in the Game
2) Rock'n'Roll Ride
3) Hardest Word to Say
4) Anything For You
5) Love Life
6) West Hollywood
7) Born For This
8) Don't Give Up
9) Say You Will
10) Rise And Shine
11) Hey Now

DISCOGRAPHIE


Jack Blades - Rock'n'Roll Ride
(2012) - hard rock classieux et mélodique - Label : Frontiers Records



Jack Blades, c'est trente ans de carrière et 25 millions d'albums vendus. Le bonhomme fait partie de la noblesse du hard US. Il a commencé avec Night Ranger, puis a rejoint Ted Nugent pour former le super groupe Damn Yankees dans les années 90, pour enfin rejoindre Night Ranger, mais non sans avoir sorti quelques albums avec Tommy Shaw de Styx sous le patronyme Blades/Shaw. Aucun groupe de catégorie B dans le palmares du sieur Blades. L'homme ne semble pas connaitre la panne d'inspiration, et nous sort maintenant son deuxième album solo dont la pochette rappelle bien tous les aspects de sa longue carrière.

Le bonhomme a un don inné de la mélodie, comme il a su le prouver à travers sa longue carrière qui s'étale sur la pochette de ce disque. Mais, avec un titre comme Rock'n'Roll Ride, on s'attend à un peu plus qu'un trip vers la nostalgie. On veut du rock! Les choses commencent très bien avec le premier titre qui lorgne vers le heavy rock avec un gros riff à la Scorpions bourré de groove. Les choses s'enchaînent avec le titre éponyme qui fait penser à un plat de glam rock épicé façon AC/DC où le côté glam sort au niveau du refrain et la voix du sieur prend certaines intonations à la Bon Scott. Heureusement pour nous, ce ne sont pas les seuls titres qui rockent en bonne mesure. Entre autres, "Love Life" avec son intro très Who ou encore "Rise And Shine" dans un registre plus mid-tempo avec son refrain où l'on peut aisément imaginer le public chanter en choeur. Un titre qui fait du bien par là où ça passe avec son message positif!
Bon, le monsieur n'a pas ses initiales au firmament du rock US sans son don de la mélodie. Tout comme Night Ranger, cet album est rempli de lignes accrocheuses - if faudrait être sourd pour ne pas se trouver à chanter tout ça à longueur de journée. Que celles-ci soient empruntées aux Beatles comme sur "Anything For You", une semi-ballade avec guitare sèche et piano, ou bien simplement très bien construites comme sur "West Hollywood" avec son solo de slide. Bien sûr, on a droit à la power ballade "Hardest Word To Say" mais la fleur reste "Hey Now", le dernier titre de cet album où Jack Blades nous donne une magnifique ballade très sudiste, dans la pure tradition Lynyrd Skynyrd, et qui se trouverait parfaitement à l'aise sur un album des Black Crowes.
Mais la vraie force du bonhomme, c'est la capacité de marier ces deux facettes. Et là, il va droit au but. "Say You Will" se lance dans une ribambelle de riffs acérés sur une rythmique qui frappe fort, avant de se plonger dans un refrain accrocheur. Un break mené aux coups portés à la batterie et un solo bien vu, et vous avez ici un titre anthémique, de ceux qui vous donnent envie de monter le son... Une autre perle de ce disque est "Born For This" où Jack Blades se trouve en parfaite symbiose avec son Bruce Springsteen interne. Il nous raconte les diverses mésaventures de ces gens issus de la classe moyenne mais qui ont le coeur et le courage de s'en sortir. Sans oublier de s'insérer dans la narrative - oui, le monsieur est ici pour faire du rock! Les guitares mènent la danse, le refrain est carré et facile à reprendre, et un bon solo des familles, et voici le meilleur titre d'un album haut en couleurs.


Jack Blades nous a pondu un album parfait pour les sorties en bagnole entre potes et autres BBQs. Un disque qui donne la joie de vivre et aspire à une vie plus simple tout en diffusant ses mesages positifs. « I love life », dit-il. En effet, et Monsieur Blades a peut-être écrit la parfaite B.O. pour un été en Californie.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6