5227

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 15 mai 2012
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Ken Sorceron
(chant+guitare)

-Ian Jekelis
(guitare)

-Griffin Wotawa
(basse)

-Zach Gibson
(batterie)

TRACKLIST

1) Ascension Sickness
2) Radiance
3) Elestial
4) Infinite Fields of Mind
5) Three Days of Darkness
6) Beyond The Veil

DISCOGRAPHIE


Abigail Williams - Becoming
(2012) - black metal atmosphérique - Label : Candlelight



Connu pour son black metal symphonique possédant une certaine proximité avec la formation norvégienne Dimmu Borgir, Abigail Williams nous vient en réalité des États-Unis. Un groupe prometteur, mais qui n'a jamais vraiment brillé, toujours à deux doigts du petit quelque chose. Peut-être que cet élément génial se trouvera sur Becoming, un brûlot qui amorce un nouveau départ.

La formation américaine change de visage : plutôt que de se tourner du côté du black symphonique fortement influencé par Dimmu Borgir comme à son habitude, le groupe décide d'aller pondre un album tirant nettement plus vers le black atmo. Mais n'est pas Summoning qui veut, et parfois, les ambiances ont du mal à être prenantes, trop superficielles et répétitives. C'est le cas sur "Infinite Fields of Mind", aux riffs assez pauvres, et trop peu variés pour emporter une quelconque adhésion. Ce morceau, très bateau, montre tous les travers du combo : des morceaux longs, mais manquant parfois de cohérence, qui veulent toucher à tout, mais sans jamais parvenir à susciter de l'intérêt ou de l'engouement.

Enfin, c'était le cas extrême car il s'agit de loin du moins bon titre de ce Becoming, le reste étant quand même nettement supérieur. Sauf qu'un élément manque, et c'est le clavier, qui donnait des nappes symphoniques de qualité. Ici, dépourvu de ce précieux allié, la musique semble manquer légèrement de consistance, et les musiciens tentent de meubler leur album avec une guitare qui est parfois trop fade par son manque de virtuosité et d'ingéniosité. Pourtant, cet instrument est capable de donner le meilleur de lui-même, la preuve en est sur "Beyond The Veil", ou sur "Radiance", loin d'être un ratage complet ! L'opus reste plutôt loin de la médiocrité, en dépit de ces quelques points décevants.

Car heureusement, tout n'est pas à jeter, et tant mieux. Il subsiste un morceau absolument magnifique, qui à lui seul mérite que l'on jette une oreille à l’œuvre : "Beyond The Veil". Pièce d'une longueur de 17 minutes, une montée en puissance se fait ressentir, avec pêle-mêle un violon, des riffs typés black, des inspirations clairement progressives, une ambiance asiatique de temps en temps, parfois de film d'horreur, un petit peu d'acoustique. Une cohérence impressionnante, et un titre qui en enterre beaucoup d'autres, entrant dans le panthéon des meilleurs morceaux de black métal de l'année 2012. Vraiment, Abigail Williams sort le grand jeu, et c'est une stupéfaction grandiose qui nous emporte.

Le groupe ne se contente d'ailleurs pas d'un morceau génial contre 5 autres décevants, loin de là. "Radiance" est agréable, et passera le contrôle qualité sans grande difficulté, de même que "Ascension Sickness" qui nous plonge dans l'atmosphère instaurée par la formation. On découvre donc cette nouvelle évolution, avec ses points positifs et ses points négatifs, et même si le growl de Ken Sorceron manque un peu d'ampleur et de charisme, le charme opère plutôt. Quant à "Three Days of Darkness", il ne s'agit que d'une interlude, certes. Mais son côté mystérieux, sinistre et envoûtant fonctionne. Et surtout, être placée en-dessous des deux moutons noirs est une position très utile.


Abigail Williams livre un album à la fois décevant, surprenant, et prometteur. Leur nouvelle orientation peut souligner de bonnes choses pour l'avenir et si tout était aussi maîtrisé et magnifique que "Beyond The Veil", Becoming serait déjà à classer au rang de chef d’œuvre. On se contentera uniquement d'un bon opus. On espère que la suite sera meilleure et les défauts corrigés.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2