5199

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 01 mai 2012
Sa note : 9/20

LINE UP

-Stefan Jacobsen
(chant)

-Freddy Olofsson
(guitare)

-Jimmy Malmenlid
(basse)

-Andreas Alme
(batterie)

-Stefan Malmenlid
(claviers)

TRACKLIST

1) Chronicles of the North
2) Warrior Kings
3) Daylight Retreats
4) Silvermoon
5) The World is Dying
6) End of Life
7) Fate
8) Abandoned
9) Lost

DISCOGRAPHIE


Last Kingdom - Chronicles of the North
(2012) - speed metal - Label : Limb Music



Le power metal est un genre où l'on trouve plein de formations un peu partout qui poussent comme des champignons. Et aujourd'hui on se dirige en Suède pour aller dire bonjour à Last Kingdom, à leur premier brûlot Chronicles of the North et à sa pochette assez moche, qui malheureusement pour eux reflète plutôt bien le contenu.

On va poser les bases immédiatement : encore une fois rien d'original à l'horizon. Un groupe classique, comme il en existe tant d'autres, mais là où certains parviennent à se démarquer grâce au culot ou au talent, eux vont rester dans les anonymes encore un bout de temps par une musique sans aucune personnalité, à l'influence Sonata Arctica première époque très dérangeante tellement elle est présente, et surtout restant basique, et médiocre. On ne sera pas spécialement convaincus à l'écoute, et même après plusieurs essais, la même conclusion arrive à chaque fois : encore un groupe de fond de tiroir. Ce n'est pas mauvais à proprement parler, mais d'une consternante banalité, ce qui sera à corriger.
Et ce qui n'aide pas non plus, c'est le chant : Stefan Jacobsen est loin d'avoir l'emprunte vocale d'un Tony Kakko. Il est même difficile à supporter parfois, tant il pousse sa voix à l'excès, dans les fausses notes, vers des registres qu'il ne maîtrise pas et, à force d'en faire des caisses, on se dit qu'heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas. Des titres comme "Warrior Kings" ou "Fate" sont handicapés par sa voix, dommage. Car derrière sur le plan musical, les autres assurent comme ils peuvent, avec une production plutôt bonne, mais un vocaliste poussif n'aide pas vraiment à faire ressortir toutes les qualités de la musique. Heureusement, en dépit de ce chant, on pourra ressortir de bonnes choses.
Le rythme est énergique, et les guitares se taillent une belle part. Ainsi, en dépit du manque de personnalité, on retrouve quand même un peu d'intérêt grâce aux mélodies véloces et à ce clavier très bien joué, qui est loin de trop vouloir s'imposer. "Abandoned" ou "Lost" sont, par exemple, des morceaux qui valent plutôt le détour, bien composés, là où les instrumentalistes ne manquent pas de talent et d'inventivité. C'est dommage de voir que nos chers scandinaves restent un peu trop cantonnés dans du classique, avec un chant aussi mauvais, car ils sont capables de nous pondre de belles pièces ! En plus, jouant entre tons plus tristes et happy metal à la Freedom Call, le propos est quand même diversifié.


Avec Chronicles of the North, Last Kingdom donne une œuvre encore trop insuffisante, et qui ne plaira qu'aux fans du genre les moins exigeants. Et c'est bien dommage, car le potentiel semble être présent, comme ils le prouvent de temps à autre. Ne reste plus qu'à remplacer le chanteur par un frontman ou une frontwoman plus talentueu(x/se) pour pouvoir pleinement convaincre.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6