513

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 8/20

LINE UP

-Steven Tyler
(chant+claviers+harmonica)

-Joe Perry
(guitare)

-Brad Whitford
(guitare)

-Tom Hamilton
(basse)

-Joey Kramer
(batterie)

TRACKLIST

1)No Surprize
2)Chiquita
3)Remember
4)Cheese Cake
5)Three Mile Smile
6)Reefer Head Woman
7)Bone To Bone
8)Think About It
9)Mia

DISCOGRAPHIE


Aerosmith - Night In The Ruts
(1979) - hard rock - Label : Columbia



Enregistré à une époque où le groupe commençait sérieusement à partir en vrille à cause de conflits internes liés à une surconsommation de coco, Night In The Ruts reste le mal-aimé parmi les albums enregistré dans les années 70. Il symbolise en effet la déchéance du Aerosmith de la grande époque et précède le départ des deux guitaristes Brad Whitford et Joe Perry. Il est vrai que l'inspiration est en chute libre sur ce disque. On pouvait déjà sentir une petite baisse de niveau sur le déjanté et très bon Draw The Line, mais sur Night In The Ruts c'est devenu abusé !

Déja, y'a qu'à voir le nombre de reprises présentes : trois !!! Ca veut tout dire, le groupe, en panne d'inspiration, a grave galéré pour compléter l'album, donc aller hop trois reprises et comme ça l'affaire est dans le sac. Les quelques titres bouche trous présents sur Draw The Line ("Get It Up" et "Sight For Sore Eyes") sont ici bien plus nombreux. Les riffs se font plus heavy qu'avant. La plupart des morçeaux ne sont pas à proprement parler insupportables, mais c'est juste que leur qualité d'écriture laisse à désirer. Sur "Chiquita" et ses cuivres, ou bien "Cheese Cake" et ses guitares slide, on voit que les riffs ont été trop écrits à la va-vite. L'album est court (35 minutes) et tout s'enchaîne très vite, mais on ne retient pas grand chose pour autant. C'est un peu le genre d'album MacDo, très vite digéré ! Un point positif toutefois : dans la version remasterisée de l'album, le son déchire vraiment, alors que celui de Draw The Line était un peu brouillon pour ne pas dire bordélique parfois.

ResteNT quelques grands moments qui suffiront je pense à persuader les fans d'acheter l'album : le solide "No Surprize" qui aurait mérité de figurer dans la liste des classiques parmi "Back In The Saddle", "Sweet Emotion" et "Draw The Line", et la très belle ballade "Mia" au piano, très sombre (ah les ballades sombres c'est le top !!!) et bien éloignée des ballades pour ados du style "Home Tonight". Les reprises également sont sympas; surtout le bluesy bien cool "Reefer Head Woman" qui est en fait une vieille reprise d'un standard des années 30, et la reprise des Yardbirds, "Think About It", plus dans une veine heavy-rock. Par contre, la ballade "Remember (Walking In The Sand)", une reprise de je sais plus qui, est chiante comme la pluie.


Les autres titres montrent quand même bien un Aerosmith au bord du gouffre. Ça tourne en rond et le besoin de renouveau musical se fait ressentir. Malgré tout, Night In The Ruts se laisse écouter et reste un bon vieil album de rock 'n' roll américain sans compromis. Pas de tentatives de percée commerciale ou je ne sais quoi, c'est déja pas mal. Le style de cet album est tout sauf commercial ! A réserver uniquement aux inconditionnels.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4