5128

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 02 avril 2012
Sa note : 15/20

LINE UP

-Kemi Vita
(chant)

-Fried Bruggink
(guitare)

-Cees Viset
(guitare)

-Roman Schoensee
(basse)

-Merijn Mol
(batterie)

TRACKLIST

1) Into A Frenzy
2) Forsaken
3) The Feast Is Set
4) Open Your Eyes
5) Gates Of Dawn
6) Somewhere Before
7) Spin Moon Magic
8) Dreaming All Of You
9) Song Of The Sirenes
10) Nocturnal
11) Joyfire
12) Slay Your Dragons

DISCOGRAPHIE


The Dreamside - Spin Moon Magic



Après sa chronique de Lunar Nature des Néerlandais de The Dreamside, Flower King déclarait ne même pas vouloir prêter une oreille aux cinq précédentes œuvres du combo. Et on pouvait tout à fait comprendre son traumatisme : Lunar Nature est un mauvais album. Sauf que dans la discographie de ce combo pas vraiment connu et qui, pourtant, existe depuis presque 20 ans, il existe un album vraiment intéressant, sur lequel on peut se pencher sans regret : Spin Moon Magic.

La démarche musicale de la formation change quand même des groupes gothiques habituels : aux riffs plutôt lourds et résolument metal, on retrouve beaucoup d'éléments ambiants, électroniques et quelques petits éléments qui donnent un certain aspect mélancolique à l'ensemble. Si l'on souhaite trouver un morceau qui pourrait synthétiser tous ces aspects à merveille, "Forsaken" en est un exemple, en plus d'être un titre d'une qualité non-négligeable. Pour faire simple, The Dreamside fait un véritable effort de personnalité, et d'originalité, et pour l'un comme l'autre, cela sera accompagné de succès. Difficile de trouver un autre groupe qui évolue dans un registre parfaitement identique, n'est-ce pas ?
Cependant, un point qui est un peu plus négatif, c'est la voix de Kemi Vita qui parfois semble manquer d'assurance et de technique. Certaines montées sont périlleuses, et sont donc moins agréables, même si, sur le niveau général, la chanteuse n'a pas vraiment à rougir. Contrairement à Lunar Nature, elle n'abuse pas de son effet gothico-dramatique et, évoluant dans un registre beaucoup plus naturel, on appréciera davantage une prestation plutôt variée. D'ailleurs, tout comme la musique, le chant constitue un point plutôt original pour nos chers Néerlandais : une voix particulière, assez éloignée des standards du metal à chanteuse, qui se joue pas mal des poncifs et des codes. On aime ou on aime pas, mais il est assez difficile de rester indifférent face à la prestation.
Autre petit regret, c'est la section rythmique parfois un peu trop en retrait là où on aurait besoin d'un peu de punch, comme sur "Open Your Eyes". Et de temps à autre, elle ne semble pas convenir au morceau, comme sur "Spin Moon Magic". Ces deux titres sont d'ailleurs un peu plus dispensables, alors qu'on retient d'excellentes choses. The Dreamside s'essayant à des rythmiques presque proches du doom donne "Slay Your Dragons", pleine d'émotions. Et les sentiments sont aussi très utilisés sur des moments carrément ambiants, et là, de bonne facture, un peu à la Dead Can Dance parfois, comme sur "Somewhere Before". Enfin, une piste qui retient l'attention est "Into a Frenzy", directe et éthérée à la fois, qui procure quand même quelques frissons et nous montre l'étendue de leur talent.


Spin Moon Magic a quelques petits défauts, mais reste globalement un brûlot bien produit et truffé de bonnes idées. Pas le disque du siècle, ça c'est sûr, mais une œuvre tout à fait intéressante qui mérite qu'on lui prête une oreille attentive, le genre d'oreille capable de déceler les belles choses qui se cachent à l'intérieur d'un album renfermant plus de secrets et d'intérêt que ce que l'on peut penser aux premiers abords. Si la suite (Lunar Nature) fut décevante, celui-ci restera à conseiller.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1