5112

CHRONIQUE PAR ...

87
Malice
Cette chronique a été mise en ligne le 18 mars 2012
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Goz
(chant)

-Frah
(chant)

-CC
(guitare)

-Steve
(claviers)

-Mandris
(basse)

-Ion
(batterie)

TRACKLIST

1) Twisted Minda
2) Hombre Que Soy
3)
Prima Scene
4) Some Guide
5) How we Kill Stars
6)
Mad o You
7) Do
8) Te Gusta Me
9) French Touch Puta Madre
10) Gotta Get Me High
11) Sum' Luv'
12) Alak'Okan
13) Make it Mine
14) Just a Nerd

DISCOGRAPHIE


Shaka Ponk - Bad Porn Movie Trax
(2009) - barré electro pop rock - Label : Tôt ou Tard



Bien qu'ils viennent de France, les membres de Shaka Ponk (groupe basé à Berlin) ont mis longtemps avant d'obtenir la reconnaissance de leur pays d'origine. Et pourtant, le cocktail explosif qu'ils proposent n'est vraiment pas du genre à passer inaperçu : surfant entre électro, rock et pop, les membres du groupe se sont démenés pour amener une nouvelle énergie à la scène rock actuelle. La preuve avec leur deuxième album, Bad Porn Movie Trax.

Que ce soit bien clair, l'équipe de Shaka Ponk n'est pas du genre à s'étaler sur de longues mesures langoureuses, la preuve se fait entendre dès les premières secondes de "Twisted Minda" : on a affaire à un mélange détonnant, tantôt rock ("Twisted Minda" donc, "Gotta Get Me High", "Just a Nerd"), tantôt pop, avec des tendances électro/techno prononcées ("Hombre Que Soy", "How we Kill Stars"). La constatation se fait également pour les paroles : pourquoi se contenter du français alors qu'on peut aussi parler en anglais, allemand et espagnol ? C'est vrai que présenté comme ça, cet album à l'air d'être un sacré foutoir. Pour ne rien vous cacher, ça l'est. Et quand ça fait mouche à chaque fois, ça deviendrait presque supportable. Car oui, il est difficile de se faire à un album aussi peu homogène, pourtant cette variété de composition permet également à l'auditeur de ne pas s'ennuyer. En réalité, le problème principal de Bad Porn Movie Trax est tout autre.
Malgré des refrains fédérateurs, une ironie mordante ("Alak'Okan" ne souffre d'aucune comparaison dans le domaine) et une ambiance furieuse/festive absolument délicieuse ("French Touch Puta Madre"), les compositions de ce deuxième opus se montrent trop statiques ; oui, les premières mesures de "Hombre Que Soy" sont bluffantes (comme celles de toutes les autres chansons d'ailleurs) mais le reste de la chanson se montre sans surprise. Donc si la forme est correcte, le fond mériterait un meilleur travail. Mis à part ça, l'album reste une bonne surprise, à la production et à l'éclat impeccable. Tous les membres y font un boulot honorable, et certains refrains sont si réussis qu'ils ne vous quitteront plus de la journée. Le groupe se montre aussi (voire plus) à l'aise sur des chansons "calmes" ("Mad o You", Alak'Okan") que sur des mélodies survoltées, et le côté barré des compositions parvient parfois à compenser le manque de mouvement.


Par bien des aspects (la mascotte virtuelle, le chant), Shaka Ponk peut rappeler Gorillaz sans pour autant que l'on puisse les accuser de plagier ce groupe légendaire. Ainsi malgré quelques maladresses et longueurs bien regrettables, le groupe n'aura pas à souffrir de ce deuxième album aussi explosif que déjanté. Avec Bad Porn Movie Trax, Shaka Ponk passe le cap du deuxième album dans la joie et la bonne humeur. Ça se fête.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6