5048

CHRONIQUE PAR ...

95
Wrathchild
Cette chronique a été mise en ligne le 13 février 2012
Sa note : 13/20

LINE UP

-Jacob Bredahl
(chant)

- Allan Tvedebrink
(guitares)

-KB Larsen
(basse)

-Niels Peter
(batterie)


TRACKLIST

1)Death
2)Beyond The Mind, Sleep You'll Find
3)One And Alone
4)Total War
5)Modvind
6)Let The Maggots Have It
7)Standing On The Cliffs Of Madness
8)Fucked In The Search For Life
9)Disillusionized
10)Dommedag
11)The Knives Pit

DISCOGRAPHIE


The Kandidate - Facing The Imminent Prospect of Death
(2012) - thrash metal - Label : Napalm Records



Apres un changement de batteur, The Kandidate nous revient avec leur deuxième album de thrash dont le titre est on ne peut plus explicite. Avec une pochette dans la veine de Pushead, voici un disque qui semble rappeler le bon vieux temps !

En effet, cet album, produit une nouvelle fois par son chanteur….  rappelle fortement cet âge d’or du thrash que l’on situera autour de 1987-1989. La vague « revival » de ce style est en pleine puissance, et il est juste de se dire qu’il reçoit à nouveau ses lettres de noblesse. Le thrash est né dans l’underground par un savant mélange de métal, de hargne et de rythmes punk. Underground, il en est ici question puisque la production reste très minimaliste avec un son plutôt en basse fréquence. On se croirait vraiment de retour dans la fin des années 80 où une pléthore de groupes arrivaient sur la scène, certains meilleurs que d’autres. The Kandidate, quant à lui, offre une musique sans fioritures – chansons  très courtes - avec une voix assez grave qui fonctionne très bien pour le style, agressive mais sans aller dans les growls death.
Comme l’auditeur l’aura deviné en regardant les titres, ici, le thème de prédilection est la mort – ce qui reste aussi vraiment thrash. Il est à noter queles titres les plus efficaces de l’album sont ceux où le groupe varie un peu le rythme et change de ton, tels que "Beyond the Mind, Sleep You’ll Find". Malheureusement, comme il est assez souvent le cas, les points forts d’un album peuvent aussi se révéler être ses points faibles. Si l’on peut admirer la production très underground, on ne peut que regretter un certain manque de dimension aux morceaux. Même si le premier titre – on ignorera l’intro – présage de très bonnes choses pour la suite, une certaine monotonie s’installe chez l’auditeur. On peut d’ailleurs se demander l’utilité de cette intro. L’album y aurait gagné en puissance en commençant avec "Beyond the Mind, Sleep You’ll Find" qui reste la meilleure chanson de l’album où la batterie met le feu avec un rythme bien punk. Les riffs et les structures ont en effet une certaine tendance à se ressembler tout au cours du disque.
On peut également regretter l’absence d’une certaine technicité dans les morceaux qui renforce cette linéarité. L’impression qui demeure est celle d’un gros V8 qui n’aurait pas été complètement débridé et malgré une durée très courte – environ 31 min – l’auditeur se trouve toujours debout, au lieu d’être K.O. Mais ce qui semble manquer le plus à The Kandidate, c’est une certaine identité. En effet, même s’il est injuste de demander à tout groupe de devenir le nouveau Testament, Exodus ou Kreator, il est certes vital, dans le paysage musical actuel de se démarquer et d’affirmer une certaine vision de soi-même. La compétition est féroce et se retrouver sans élément qui vous démarque de la masse, c’est se trouver avalé par celle-ci. Si l’on prend l’exemple de Tankard, il est évident que ce groupe ne brille pas par son ingéniosité ni par sa technicité mais il a son identité propre, un son qui est à lui et ses thèmes de prédilection. C'est ce dont a besoin The Kandidate


En conclusion, un bon album de thrash basique de catégorie B auquel il manque une certaine petite étincelle pour passer dans la cour des grands.  


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5