503

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 16.5/20

LINE UP

-Yvan Callot
(chant+guitare+programmation)

-Laurent Honel
(basse+guitare)

-Jean-Marc Sauvagnargues
(batterie+chant)

TRACKLIST

1)Schizophrène (Tu Vas Dans Le Mur)
2)J'fais Du Bruit
3)Sauvons Vivendi
4)Goldorak Est Mort
5)Raoul Et Rosita
6)J'suis Un Vaurien
7)Avec Un H
8)Chasse, Pêche Et Biture
9)Elle Est Belle La France
10)C'est La Vie, Cuicui
11)Parkinson Le Glas
12)J'aime, J'aime Pas
13)J'te Raconte Mon Rêve
14)Laissez-Moi Rêver
15)Oublie
16)Environne-Mental
17)La Tchiotchiotte

DISCOGRAPHIE


Fatals Picards, (les) - Droit De Véto
(2003) - rock barré fusion - Label : Suave



J’aime Gronibard. J’aime Didier Super. J’aime Cobra. J’aime les VRP. Ca me fait rire et c’est comme ça. Si après avoir lu ces phrases vous n’êtes pas parti offusqué c’est que vous avez une petite chance de craquer comme j’ai craqué sur Les Fatals Picards. Ce groupe pousse très loin le concept de chanson stupide et rigolote, d’une manière beaucoup plus évoluée que d’autres groupes comme ceux cités au début de cette chronique. Pourquoi? Parce qu’ils ont décidé de décliner leur débilité drôlatique dans une variété étonnante de styles qui restent toujours du Fatal Picards. Bienvenue dans l’univers déjanté de mes nouveaux chouchous.

Première chose: Les Fatals Picards sont des musiciens, des vrais. Des mecs capables d’assurer aussi bien dans la pop-rock que dans le dub, dans la surf music que dans le rockabilly. Et vus qu’il y a à peu près tous les styles sur cet album c’est heureux. Deuxième chose: Les Fatals Picards ont à leur tête un chanteur assez exceptionnel. Non seulement l’homme écrit des textes fins à se tordre de rire mais en plus il est capable d’imiter à la perfection un bon nombre de chanteurs actuels. La parodie de Joey Starr sur "J’fais Du Bruit" est énorme, le monumental "Goldorak Est Mort" voit entendre un clone de Patrick Bruel on ne peut plus convaincant… On entend aussi défiler Massilia Sound System ("Elle Est Belle La France"), Claude François ("Oublie") et quand "Environne-mental" envahit vos enceintes la voix geignarde et le propos singent si bien Damien Saez qu’on en reste sur le cul. Sacrée performance pour un seul homme!

Droit De Véto est une collection de chansons complètement stupides, chacune orientée sur un délire musical et textuel différent. On trouve des délires purs sans queue ni tête, explorations assumées de l’absurde: "Schizophrène" et son personnage principal délirant, "J’te Raconte Mon Rêve" et son récit totalement incohérent et "C’est La Vie Cuicui" -sur laquelle plane l’ombre de Chantal Goya- qui célèbre à quel point la nature est bien faite: chaque refrain désamorce une référence sexuelle latente et mentionne Francis Huster sans aucune raison. J’adore! Une autre source d’inspiration est le jeu sur la langue, qui s’il est présent dans chaque chanson a aussi quelques compos qui lui sont dédiés comme "Avec Un H": texte jouissif, véritable réserve de calembours et de jeux de mots, c’est du bonheur. La parodie de genres existant est présente, avec "Raoul et Rosita" (parodie des séries des années 80 comme l’Amour du Risque) ou "J’aime, J’aime Pas" (parodie des chansons d’amour pourraves de Modern Talking).

Mais le domaine dans lequel Les Fatals Picards impressionnent le plus est le discours pseudo-social au trente-huitième degré. "Sauvons Vivendi" tape déjà pas mal fort dans une veine « néo-libéraux qui se plaignent » hilarante, mais "Elle Est Belle La France" souffle tant le discours du « bon sens populaire » est parodié à la perfection. C’est à la fois très drôle et vraiment affûté car on a déjà entendu ça des milliards de fois dans la vraie vie et la manière dont c’est tordu tape très, très juste. Les petites narrations stupides constituent le dernier pan du talent du groupe: "Goldorak Est Mort", hymne parmi les hymnes, raconte comment le propriétaire du légendaire robot l’a planté sur une nationale. "J’Suis Un Vaurien", narration blindée de références et de calembours raconte le destin d’un punk-skin qui trouve la rédemption dans le patinage artistique. Je vous laisse deviner de quoi parle "Chasse, Pêche et Biture"…


Cet album est donc vraiment excellent. C’est très drôle et en plus les instrumentations sont vraiment soignées et on sent à chaque seconde le soin et le travail dont la musique et les textes ont fait l’objet. Rares sont les artistes qui parviennent ainsi à combiner sens de la déconnade et accomplissement artistique: après vous être bien fendu la gueule sur les textes vous pourrez remarquer les très bonnes lignes de basse, la complexité harmonique de certains passages et le soin apporté à la production. C’est du tout bon! Je vais donc vous laisser avec, j’espère avec l’envie de découvrir cette formation qui gagne à être connue. Et en attendant je vous laisse savourer quelques morceaux choisis.

« Toi, mon cadeau dans ma lessive, ma courgette, mon endive »
« On a toujours ce qu’on mérite: Superman a fait le malin, maintenant il a des roulettes. »
« J’ai vu débouler le lapin, j’ai lancé les fulguro-poings »
« On rigole, on descend trois kirs, et une vache qui tentait de fuir. »


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5