5022

CHRONIQUE PAR ...

88
Mita
Cette chronique a été mise en ligne le 29 janvier 2012
Sa note : 15/20

LINE UP

-Michael Voss
(chant)

-Jürgen Breforth
(guitare)

-Roland Bergmann
(basse)

-Alex Kruse
(batterie)

TRACKLIST

1)Rocklahoma      
2)40 Rock 
3)Metal Edge          
4)You Decide      
5)Welcome to Rock Bottom      
6)Fallen From Grace      
7)Black Swan      
8)Back And Alive      
9)The Chant 
10)Fever of Love       
11)True Blue

DISCOGRAPHIE


Mad Max - Another Night of Passion
(2012) - hard rock - Label : Steamhammer



Mad Max existe depuis 30 ans et malgré une séparation de 10 ans, leur discographie est plutôt fournie puisqu'en comptant leur nouveau bébé Another Night of Passion, l'année 2012 voit l'arrivée de leur dixième offrande (en comptant exclusivement les albums). Le groupe de (hard) rock allemand n'est pourtant pas plus connu que ça, avec le recul. Les raisons apparaîtront peut-être claires dans ce nouveau brûlot.

Comme le guitariste Jürgen Breforth nous l'explique : « pas de ballades, pas de claviers, des chansons rock simplement racées ». C'est sur cette formule que se base Mad Max pour ce nouvel opus, et force est de constater que cela fonctionne plutôt bien. L'énergie est présente et les pistes entraînantes, et la conséquence de cette efficacité, c'est une adhésion pleine et entière d'une foule conquise par des titres certes classiques, qui ne brillent pas par leur originalité, mais plutôt par leur talent et leur fraîcheur. C'est bien simple, à l'écoute de Another Night of Passion, on ne s'ennuie pas, les morceaux donnant envie d'être écoutés assez régulièrement sans que pour autant, le tout n'arrive à la lassitude, bien au contraire.
Les Allemands jouent beaucoup sur la mélodie, élément choc pour eux puisque celle-ci est le point central des compositions. Et que ce soit les lignes instrumentales ou vocales, il faut bien avouer que l'ensemble n'est absolument pas dépourvu de mélodies sympathiques, à fredonner selon les envies. Mention spéciale à "Welcome to Rock Bottom", un morceau foncièrement rock, groovy et plein de feeling, à la construction basique mais intelligente. Si les inspirations sont parfois assez flagrantes (UFO ou Thin Lizzy ne sont pas toujours loin), le combo est loin d'en pâtir véritablement. Après tant d'années d'existence, ils imposent leur petite signature malgré tout, bien que quelques morceaux sont plus quelconques ("Back and Alive" notamment).
Le chant de Michael Voss est plaisant, lui aussi plutôt inséré dans le genre et n'ayant pas une personnalité flagrante, mais le frontman assure son rôle sans aucun problème, capable de faire transparaître de l'émotion là où c'est nécessaire et d'utiliser la puissance au moment opportun. Si la galette est constituée de morceaux construits pour être hymnesques, on trouvera en son sein une diversité non-négligeable (la plus rapide "Black Swan" ou encore l'instrumentale de conclusion, "True Blue", très originale pour le genre). Mad Max évite de ce fait la lassitude qui peut frapper les formations de heavy / hard rock mélodique. En revanche, l'album aura un peu de mal à résister au temps : c'est ce qui n'en fera pas un disque culte, car la durée de vie reste plutôt moyenne, le manque de surprises se faisant ressentir.


Another Night of Passion est un album très loin d'être déplaisant, garantissant quelques minutes de bonheur à son écoute. Procurant également quelques émotions, leur musique de qualité ne laissera cependant pas un souvenir complètement impérissable. C'est encore sur ce point-là que les Allemands de Mad Max vont devoir travailler s'ils veulent devenir des grands de la scène, car le potentiel, ils l'ont ! Et cet opus est bon, c'est certain.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4