4944

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 30 novembre 2011
Sa note : 12/20

LINE UP

-Jamie
(chant)

-Lestat
(guitare)

-Rikki
(basse)

-Cari
(batterie)

TRACKLIST

1)Radioactive Misery
2)Body Blow
3)Bullshit & Backstabbing
4)
Hated
5)Motherfuckers (Like You)
6)
Werewolves On Blackstreet
7)Spit On Me
8)The Unlucky Minority
9)Would You Love A Creature
10)Too Bad For You
11)Drag Me To The Grave

DISCOGRAPHIE

Hated (2011)

Sister - Hated
(2011) - glam Sleaze - Label : Metal Blade Records



Ah la Suède… Oubliez Göteborg et ses groupes de death metal mélodique, dorénavant le produit phare des exportations suédoises (après Ikea et les Krisprolls bien entendu) est le sleaze, ce glam rock directement hérité du Los Angeles des années 80 auquel on a rajouté une touche d’énergie punk et un son metal moderne. Après les vétérans Backyard Babies (qui eux sont plus classiquement rock n’ roll), on a ainsi vu déferler Hardcore Superstar, Crashdïet, Crazy Lixx, Vains of Jenna et maintenant Sister.

Quand un style devient ainsi particulièrement populaire et lié à une scène locale qui devient elle-même un gage de qualité dans l’esprit de certain, le risque de voir apparaître des suiveurs est important. De la même manière que l’éclosion des In Flames, Dark Tranquillity et At The Gates a été suivi par une meute de Scar Symmetry, Sonic Syndicate et autres atrocités, on voit fleurir actuellement tellement de groupes de sleaze en Suède que l’on est en droit d’être suspicieux à chaque apparition d’un nouveau venu. Surtout que Hated, premier album de Sister après un EP paru en 2009, n’apporte pas grand-chose de neuf tant il semble inspiré de la musique de ses compatriotes, Hardcore Superstar en tête. Ce son typiquement metal appliqué à une musique dans l’esprit de celle Mötley Crüe ne laisse pas de doute. D’autant plus que la voix haut-perchée de Jamie fait penser très fort au timbre éraillé de Joakim Berg.
L’album n’est pourtant pas mauvais, loin de là. Après une intro un peu inutile les premiers titres "Body Blow'" et "Bullshit & Backstabbing" (qui a fait l’objet d’un clip) sont même particulièrement efficaces avec leur refrains scandés, et rentre-dedans, débordant d’une énergie punk qui fait du bien par où elle passe. Tout l’album reste sur des tempi (et oui : un tempo, des tempi les gars) rapides, à l’exception du morceau titre plus mid tempo. On a encore droit à quelques fulgurances en milieu d’album avec le fun "Motherfuckers (Like You)" et l’efficace "Werewolves On Blackstreet" (mais qu’est-ce que ces deux titres se ressemblent, quelle erreur de tracklisting de les avoir placés côte à côté !), avant une fin qui tire un peu en longueur. Pourtant Hated est assez court (37 minutes) mais le groupe ne se renouvelant pas le moins du monde il finit par lasser. Pour me faire mentir, Sister nous joue le coup de la ballade triste au piano avec "Would You Love A Creature", sympathique mais pas transcendante.


En tant que nouveau venu sur la scène sleaze suédoise qui commence à être saturée, Sister ne se distingue pas par son originalité, c’est un euphémisme. Malgré plusieurs titres pêchus et accrocheurs, on ne peut pas vraiment dire que le combo sorte réellement du lot par la qualité de ses compos. Bon suiveur un peu scolaire, clone de Hardcore Superstar ou futur grand groupe qui ne demande qu’à s’affirmer ? L’avenir nous le dira.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5