4759

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 05 août 2011
Sa note : 14/20

LINE UP

-Swan
(chant+guitare)

-Max 2
(guitare)

-Matthew H
(basse)

-Franck F
(batterie)

TRACKLIST

1)Get a Gun
2)
I Need My Doctor
3)Dead Boy
4)She's in Love
5)Baby Shoot Me Down
6)Overloaded
7)
Burn'n'Die
8)Heart Screams
9)Into the Groove
10)Addicted to Failure
11)Rock'n'Jive
12)My Young Star
13)Shining Down on You
14)Rock Your City (new version)

DISCOGRAPHIE


Black Rain - A Lethal Dose Of...
(2011) - glam - Label : Replica / NTS



Sex, drugs and rock n’ roll ! Planquez vos copines, vos femmes, vos filles… en fin tout ce qui a des tits and ass, Blackrain est de retour ! Le groupe est en train de s’imposer (faute de concurrence crédible, certes) comme le leader français niveau glam rock tendance revival LA 80’s. Après un License To Thrill prometteur mais comportant pas mal d’imperfections en 2008, voici venir Lethal Dose Of… (of quoi, d’ailleurs ?) qui est censé transformer l’essai et confirmer la position de leader de Blackrain dans sa niche. Alors, pari réussi ?

Si l’album précédent était bourré d’attitude rock n’ roll positive, de plusieurs compos très efficaces, de feeling glam arrogant et je m’en foutiste et débordait d’ambition et d’arrogance comme il se doit, il péchait cependant par sa production pas vraiment à la hauteur et par une difficulté à tenir le même niveau d’excellence d’un bout à l’autre du disque, plusieurs morceaux faisant plus ou moins office de remplissage. Voila donc là où Blackrain (d’après leur nouveau logo, le nom du groupe s’écrirait dorénavant en un seul mot) devait progresser pour s’imposer et remiser la concurrence loin derrière. A l’écoute de ce Lethal Dose Of… le pari est à moitié réussi. En effet si la production de ce nouvel album marque une progression par rapport au précédent, on est encore loin des standards américains du genre ou des cadors scandinaves du glam/sleaze, leaders aujourd’hui de cette scène autrefois principalement californienne. Un combo comme Hardcore Superstar, par exemple, bénéficie en effet d’un son puissant et rock n’ roll qui relègue encore Blackrain au rang de simple espoir en devenir.

Au niveau des compos aussi, même constat : le groupe est en progression mais ce n’est pas encore réellement l’extase. Cette fois on a affaire à un album beaucoup plus consistant et homogène, aucun titre ne peut plus être qualifié de simple remplissage. Tout est d’un niveau au pire acceptable, au mieux très bon ("Baby Shoot Me Down", "Overloaded"), mais sans réelle folie. Musicalement le groupe assure largement au niveau qu’on attend d’un groupe de glam : la section rythmique (dont le nouveau batteur Franck F) assure sans génie mais efficacement, le guitariste Max 2 envoie du riff et du solo avec talent et conviction, et Swan nous gratifie toujours de son chant haut perché parfaitement maitrisé mais qui pourra irriter certains non initiés. Alors bien sûr les influences directement héritées des années 80 sont toujours aussi présentes, voire grossières, WASP en tête ("I Need a Doctor"), mais on ne demande pas aux groupes de la scène sleaze suédoise de réinventer la roue, alors pourquoi le demander à un groupe français ? Contentons-nous d’apprécier la musique fun, directe et sans prise de tête de BlackRain à sa juste valeur.

Lethal Dose Of… est un bon album, aucun doute la dessus. Ses meilleurs morceaux s’inséreront sans problème dans une playlist concoctée pour être la bande son parfaite de soirées d’été arrosées, entre les classiques de WASP, Ratt, Quiet Riot, Mötley Crüe, Poison, Twisted Sister ou encore Hardcore Superstar et les Backyard Babies. Cependant on s’attendait vraiment à voir le groupe faire encore mieux et franchir un véritable palier. Ce sera certainement pour la prochaine fois.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5