4751

CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
Cette chronique a été mise en ligne le 02 août 2011
Sa note : 15/20

LINE UP

-Joakim Broden 
(chant) 

-Rikard Sunden 
(guitare) 

-Oskar Montelius 
(guitare) 

-Daniel Myhr 
(claviers) 

-Pär Sundström 
(basse) 

-Daniel Mullback 
(batterie) 

TRACKLIST

CD n°1 :
1)The March to War (intro)
2)Ghost Division
3)Uprising
4) Aces in Exile
5)Cliffs of Gallipoli
6)White Death
7)Swedish Pagans
8)Wolfpack
9)40:1
10)The Art of War
11)Attero Dominatus
12)The Price of a Mile
13)Primo Victoria
14)Metal Medley
15)Dead Soldiers Waltz (outro)

CD n°2 :
1)Screaming Eagles
2)Coat of Arms
3)Into the Fire
4)Talvisota
5)Final Solution
6)Back in Control
7)Panzerkampf
8)7734
9)Hellrider
10)Panzer Battalion
11)Rise of Evil
12)40:1

DVD bonus :
- Live at Rockstad : Falun 2008 :
1)Ghost Division
2)The Art of War
3)Into the Fire
4)Nuclear Attack
5)Rise of Evil
6)40:1
7)Wolfpack
8)Panzer Battalion
9)The Price of a Mile
10)In the Name of God
11)Union
12)A Light in the Black
13)Primo Victoria
14)Cliffs of Gallipoli
15)Attero Dominatus
16)Metal Medley

- Video clips :
1)Coat of Arms
2)Uprising
3)Screaming Eagles

DISCOGRAPHIE


Sabaton - World War Live - Battle Of The Baltic Sea
(2011) - heavy metal - Label : Nuclear Blast



Je ne vais pas vous le cacher, je n'ai jamais été réellement convaincu par le travail de Sabaton en studio, notamment en raison du côté trop simpliste de la plupart des compos. Paradoxalement, c'est cette simplicité qui fait la force des Suédois en live et qui leur confère ce côté si fédérateur. Bien que le groupe se soit fait à la force du poignet en écumant l'Europe entière, il n'avait encore jamais franchi le pas de l'album live ; avec World War Live – Battle Of The Baltic Sea, c'est désormais chose faite… et même très bien faite.

En effet, pour une première, Sabaton n' pas fait les choses à moitié avec ce package 2 CD + DVD. Au menu du jour : comme plat principal, l'enregistrement du show donné le 2 décembre 2010 à l'occasion de la première Sabaton Cruise, un trip en ferry sur la mer Baltique (d'où le nom de cet album) ; ensuite, un peu de rab' avec un CD bonus comprenant une sélection de titres interprétés lors du World War Tour, qui complète à merveille le premier CD puisque "40:1" constitue le seul doublon. Enfin, pour le dessert, un DVD compilant quelques clips et surtout le show donné en 2008 lors de la première édition du Rockstad : Falun, un festival ayant lieu dans leur ville d'origine et construit entièrement autour d'eux (Sabaton y a joué en tête d'affiche lors des 4 éditions à ce jour). Voilà pour un programme chargé, auquel on ne mettra qu'un seul bémol : Sabaton ayant joué la sécurité en ne s'appuyant que sur des shows donnés à domicile, Joakim Broden s'exprime bien évidemment en suédois. Dommage, car en plus de son impayable façon de rouler les R, le frontman est aussi connu pour ses talents de comique troupier. À l'instar d'un Tobias Sammet, il est capable de débiter des conneries au kilomètre, ce qui contribue énormément à la bonne ambiance qui se dégage des shows du groupe. Tant pis, pour les blagounettes, on repassera une autre fois !
Nuclear Blast ne nous ayant fourni que les fichiers audio correspondant au premier CD, on va donc se concentrer uniquement sur celui-ci. Et disons-le tout net, c'est 77 minutes de bonheur ! Vous avez un long trajet à faire en bagnole ? Écoutez cet album et vous aurez tellement la pêche que la fatigue n'aura pas de prise sur vous. Vous avez un entretien d'embauche ? Écoutez cet album et vous dégagerez tant d'assurance que votre interlocuteur vous suppliera d'accepter le job. Vous avez rendez-vous chez un client casse-bonbons qui ne cesse de vous rabaisser ? Écoutez cet album et vous vous sentirez suffisamment fier et puissant pour lui tenir tête. Ah c'est sûr, c'est pas très subtil, mais ça déménage. 13 titres basiques de chez basique (dont près de la moitié issus de The Art Of War), et presque autant de refrains qui font mouche. Il y a bien quelques titres ci et là qui s'appuient des refrains plus élaborés, comme "The Price of a Mile", mais généralement c'est direct… et redoutable d'efficacité. Qui peut résister à l'envie de s'époumoner sur le glorieux "Primo Victoria" ? Sabaton ne crache pas sur une petite accélération de temps en temps, comme "40:1" ou "Ghost Division", parfaite pour commencer, mais ce sont les mid tempos qui sont les plus marquants. "Uprising", "Cliffs of Gallipoli", "The Art of War" : 3 exemples, 3 tueries !


Sur ce coup-là, on ne pourra pas reprocher à Sabaton de prendre son public pour des vaches à lait. Un CD regroupant quasiment tous les classiques, parfait pour les novices, un autre avec des titres moins évidents qui ravira les fans de longue date, et en prime un DVD pour mettre tout le monde d'accord (reste à voir la qualité, celui-ci étant présenté comme un bonus): difficile de faire plus complet de la part d'une valeur sûre en live. Le tout pour environ 20 euros, franchement, c'est limite donné. Recommandé par Les Éternels (et oui, tout arrive) !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1