4653

CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
Cette chronique a été mise en ligne le 06 juin 2011
Sa note : 12/20

LINE UP

-Pierre 
(chant) 

-Thibaud 
(guitare) 

-Jonathan 
(guitare) 

-Joël 
(basse) 

-Olivier 
(batterie) 

TRACKLIST

1)Death from Above
2)Russia
3)Replicant
4)Unchained
5)Necessary Evil

DISCOGRAPHIE

Russia (EP) (2011)
Oncoming Chaos (2012)

Unchained - Russia (EP)



Décidément, la scène metal niçoise est en pleine ébullition. Il y a encore quelques années, on connaissait surtout Kragens, Spheric Universe Experience et feu Artefact ; mais depuis quelques temps, c'est l'explosion : Svart Crown, Sideblast, Dividead, Darktribe, Scornforger… On va bientôt finir par croire que les metalleux ont supplanté les mafieux sur la Promenade des Anglais ! Nouveau nom sur cette liste, Unchained, qui compte dans ses rangs plusieurs membres appartenant à certaines des formations en question.

La bio nous indique qu'à l'origine d'Unchained se trouve Olivier Gavelle, ex-Kragens et ex-Dirty Side, décrit ici comme le premier groupe de rock français ayant rempli des stades en URSS (sans préciser s'il s'agit du stade Loujniki de 80 000 places ou du stade de Nogent le Rotrov). Le gaillard a notamment mis la main sur le chanteur et un des gratteux de Dividead pour ce nouveau projet de metal rageur inspiré par la scène nordique. Une description qui paraît un peu succincte, mais qui résume parfaitement l'orientation générale de cet EP, sur lequel on retrouve des influences à chercher du côté de Amon Amarth ("Russia") ou Arch Enemy. Bien sûr, les moyens étant loin d'être les mêmes, Unchained sonne beaucoup moins puissant que la formation emmenée par les frères Amott ; mais dans le style, on retrouve comme un air de famille dans ce mélange de heavy et de death, notamment sur "Unchained" ou "Necessary Evil". Disons que s'il fallait faire le distinguo, on qualifierait Arch Enemy de groupe de melodeath avec un background heavy très présent, tandis qu'Unchained serait un groupe de heavy metal avec un chant death. Vous saisissez la nuance ?

A la base, on retrouve en effet un certain nombre d'éléments heavy 80's, plus particulièrement au niveau des riffs. C'est le cas par exemple sur le mid tempo "Death from Above" très catchy, ou sur le plus enlevé "Unchained". Le bouchon est même poussé un peu plus loin sur ce dernier avec un solo wok n' woll qui bascule sur un phrasé mélodique qui sonne très heavy trad'. Unchained a toutefois pris soin de mettre cette influence au goût du jour. D'abord par quelques effets robotiques et des samples qui donnent un petit aspect futuriste à certains titres, même si cela relève davantage du simple gadget ; mais surtout par l'adjonction du chant death de Pierre, qui apporte une certaine touche d'originalité à l'ensemble. Plus que son registre hurlé, c'est surtout son growl qui impressionne, comme sur le très lourd "Replicant", le titre à l'influence death la plus prononcée. Musicalement, la maîtrise est là, et Unchained s'en sert pour peaufiner ses titres avec de petits détails bien sentis, comme la discrète ligne de claviers sur le refrain de "Russia". Mention spéciale aux solos, tous plus réussis les uns que les autres.


Et bien, pas mal du tout ce petit EP ! Unchained débarque avec pas mal de maîtrise malgré le manque de moyens, notamment la batterie qui manque de patate, et une identité déjà affirmée et assez intéressante dans le paysage actuel. Après, je vais une nouvelle fois vous ressortir la conclusion que j'utilise presque à chaque fois que je chronique un EP (et ouais, je me fais pas chier) : 5 titres, c'est un bon avant-goût, mais toute la difficulté est de maintenir un bon niveau de qualité sur 10 ou 12 titres. Affaire à suivre de près donc…


http://www.myspace.com/unchained-metal



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1