4622

CHRONIQUE PAR ...

73
Dimebag
Cette chronique a été mise en ligne le 25 mai 2011
Sa note : 9/20

LINE UP

-George Tsantilas
(chant + guitare)

-George Papadimitropoulos
(guitare)

-Nick Mylonas
(basse)

-Dimitris Manolopoulos
(batterie)

TRACKLIST

1)No I.D.
2)Blood 4 Blood
3)Time
4)Chaos ElecDead
5)In My World
6)Rise My Head
7)Away from Me
8)Have No Fear
9)Second Face

DISCOGRAPHIE


Insidead - Chaos ElecDead
(2011) - thrash metal metalcore - Label : Massacre




Alors aujourd'hui mes bons enfants on va parler d'Insidead, tout jeune groupe grec qui nous sort aujourd'hui sa première démo, d'une grosse demi-heure tout de même et qui, malgré son manque d'expérience, arrive à proposer.....Wow wow wow, attendez un peu, on me dit dans l'oreillette qu'en fait Insidead a été créé il y a 14 ans, et que ceci n'est pas une démo mais bien le premier album du groupe. Donc ils ont de l'expérience ? Et ils ont mis des années à pondre ça ?


Ah mais alors donc ça change tout ! Car à l'aune de ces nouvelles informations, je ne peux hélas que vous dire d'emblée : Insidead, c'est assez moisi. Non mais sérieusement, autant on peut accepter un truc aussi relativement bancal que mal produit de la part d'un tout jeune groupe de 18 ou 20 ans de moyenne d'âge, autant là quand on se rend compte qu'on à affaire à des vieux briscards de la scène avec deux démos et des centaines de concerts à leur actif, on a envie de crier au foutage de gueule. Le seul truc qui tienne la route sur cet opus, c'est l'artwork. Sinon : titre à jeter (ou qui du moins n'a aucun sens, si ce n'est celui de prouver que ce groupe a une obsession avec le mot « dead »), prod' pas à jeter mais pas loin, et surtout, et c'est bien là le plus grave, compos quasiment toutes à jeter.

Car non contents de proposer un power thrash des familles des plus basiques vaguement teinté de métalcore histoire de sonner plus djeuns, Insidead se permet également de jouer la carte du mainstream à fond et de taper dans le refrain hard FM afin d'essayer de séduire les masses peu regardantes tel un vulgaire Sonic Syndicate (sans pour autant atteindre le très inégalable niveau de putasserie des précités, restons sérieux, cf chronique de leur dernier album dans ces pages). La moitié (au bas mot) des morceaux de l'album se limite en effet à trois éléments : des riffs et rythmiques simplistes au possible ; un chant mi rocailleux mi clair à la limite de la mièvrerie, et pour un groupe qui se dit thrash, c'est très dommage ; une durée calibrée radio, qui fait qu'au-delà de 3 minutes, on sent que la machine tourne à vide (et encore il arrive que cette désagréable impression s'immisce en vous dès les premiers accords de certains morceaux, comme sur les affreux ''Time'', qui touche pour le coup véritablement le fond, ou encore sur la chanson titre, ''Chaos ElecDead'').

Alors certes, dans cet océan de médiocrité surnagent quelques morceaux plus cool, et ce sont bien évidemment les plus rentre dedans qui sauvent l'honneur des Grecs de la faillite la plus totale (oh oh). ''No I.D'' ouvre par exemple assez bien l'album, et c'est d'ailleurs un tour bien pendable de la part des Héllènes que d'avoir placé ce morceau en opener : il amène en effet l'auditeur à partir avec un à priori plutôt positif sur l'album, a priori qui se casse cependant bien vite la figure après avoir entendu les très (très très) moyens ''Have No Fear'' et ''Rise My Head''. L'intro de ''Blood for Blood'' aurait aussi pu figurer sur un des derniers In Flames (ce qui n'est pas un compliment mais c'est ce que vous aurez de plus classe ici) mais le tout est très vite gâché par un immonde refrain. Bref, désolé pour le caractère un peu lapidaire de ce papier, mais il n'y a pas grand chose à dire de plus sur ce skeud : du mauvais power thrash à la Pantera (typique sur ''Second Face'') avec des gros morceaux de métalcore méchant mais pas trop dedans pour plaire aux jeunes, une prod' faiblarde, un chanteur passablement énervant et bien « poser » dans son genre, et surtout un manque criant d'inspiration
.

C'est un peu dommage au final, car on sent que les mecs maîtrisent à fond leur propos. De fait, l'exécution des morceaux est excellente et le niveau des musiciens très bon. On sent un groupe carré et pro au millimètre, mais grevé par un manque total de prise de risque et également par, il ne faut pas se voiler la face, par un certain manque de talent. Et ouais, désolé de faire un peu mon Gérard Languedepute, mais s'ils étaient aussi bons que veut bien nous le vendre le press kit de Massacre, est-ce qu'ils auraient vraiment mis 14 ans à sortir leur 1er album ? Mmh ? Mmh ?


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4