4596

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mai 2011
Sa note : 15/20

LINE UP

-V'gandr
(chant+basse)

-H'grimnir
(guitare+chant)

-Noralf
(guitare)

-Hrymr
(batterie+divers)

TRACKLIST

1)Viten og mot (Sindighet)
2)
Dualitet og ulver
3)
Viten og mot (Stolthet)
4)
Madr
5)Viten og mot (Arvakenhet)
6)
Element
7)
Naudr
8)Viten og mot (Bevissthet)

DISCOGRAPHIE


Helheim - Heiðindómr Ok Mótgangr
(2011) - black metal viking - Label : Season Of Mist



Groupe norvégien dans la place depuis quasi 20 ans maintenant (! On oublie que le black metal est vieux des fois), Helheim possède quelques faits d'armes intéressants incarnés par des sorties remarquées telles que Kaoskult ou The Journeys And The Experiences of Death. Venant de Bergen qui plus est, ils nichent en plein centre de l'activité bouillonnante du Nord. De quoi leur apporter une grande légitimité rien que par les faits. Maintenant, la musique ne se contente pas de simples faits, les réalisations sont ce qui nous importent, et il va falloir juger sur pièce de ce que le groupe a dans le ventre.


Les premiers contacts avec le groupe sont assez surprenants dans le sens où on pourrait s'attendre soit à un groupe true, soit relativement blastant. Il n'en est rien. Helheim impose une atmosphère pesante et personnelle. Ses compositions rappellent le black metal originel de Celtic Frost, voire Venom, rehaussé d'éléments vikings et de beaucoup de nouveautés, mais on est loin des clichés que peuvent cultiver des Marduk ou Dark Funeral (normal, il s'agit de voisins suédois me direz-vous). Les tempi sont posés, rares sont les blasts et au contraire, nous sommes abreuvés en soli, rudimentaires ou tout du moins non démonstratifs, régulièrement. Le son black est bien là … mais pas que. L'intro de "Dualitet og ulver" avec sa guitare très lointaine et crade rappelle le black. Les soli plutôt un heavy/thrash original. La batterie tend plutôt à sonner moderne, côté thrash cette fois.


Surprenant album qui tient la cadence jusqu'à la fin et qui donne donc un goût étrange à cette première bouchée ! On se dit qu'il va falloir y revenir pour s'adapter et s'habituer. C'est effectivement ce qui se passe, et les bonnes impressions glanées çà et là initialement se confirment. L'originalité du combo est bien présente, la patte ancienne/thrash aussi et surtout, l'esprit novateur des compositions transpire toujours autant. L'ouvreuse "Viten og mot (Sindighet)" s'impose d'ailleurs comme un classique de black moderne, mid-tempo et réjouissant. Les structures sont nombreuses sans être complexes, l'interprétation sérieuse et la qualité d'ensemble au-dessus de tout soupçon. Les choses ne se gâtent heureusement pas par la suite et le groupe maintient la cadence, un poil en retrait de cette grande ouverture toutefois.


Une chose est certaine, Helheim que je ne connaissais pas surprend ! L'évolution de sa musique proposée le long de la galette est plus qu'intéressante et devrait attirer les âmes solitaires (et accompagnées) en quête de nouveauté bienvenue. Nous pourrons cependant reprocher au groupe son mid-tempo. Ou alors ce sont les envies de black metal plus « pur » qui reprennent le dessus. Quoiqu'il en soit, on aimerait que le groupe appuie plus souvent sans retenue sur le champignon, exemple concret sur "Viten og mot (Arvakenhet)" (oui, il semblerait qu'il y ait un concept sur la connaissance, « viten », et le courage, « mot ») dont le blast fait un grand bien ! Et convainc que Helheim sait faire du pur black. Cela aère clairement le disque. Le rythme vient en effet à manquer se dit-on. Néanmoins, ces défauts paraissent mineurs face à l'ensemble des qualités artistiques démontrées par le groupe, de sa créativité.


Helheim livre un nouvel album réjouissant, appuyant sur ses 2 grandes qualités : la maîtrise des rythmes calmes et la créativité. Dans des temps de conformisme, on peut se réjouir d'un tel album. Les amateurs de black regretteront le manque de présence des blasts, ou d'une tournure plus black de l'ensemble. Le reste du public metal lui pourra se contenter d'un album frais et unique.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3