444

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Shagrath
(guitare+chant+basse)

-Silenoz
(guitare+chant+basse)

-Hellhammer
(batterie)

-Mustis
(claviers)

TRACKLIST

1)Alt Lys Er Svunnet Hen
2)Broderskapets Ring
3)Når Sjelen Hentes Til HelveteSorgens Kammer - Del Ii
4)Da Den Kristine Satte Livet Til
5)Stormblåst
6)Dødsferd
7)Antikrist
8)Vinder Fra En Ensom Grav
9)Guds Fortapelse - Apenbaring Av Dommedag
10)Avmaktslave
11)Live DVD: Spellbound
12)Vredesbyrd
13)Kings Of The Carnival Creation
14)Progenies Of The Great Apocalypse
15)Mourning Palace

DISCOGRAPHIE


Dimmu Borgir - Stormblast MMV



Si certains aimeraient avoir plus de temps et d’argent pour enregistrer ne serait-ce que leur premier album, d’autres ont manifestement tout cela pour réenregistrer leurs premières réalisations. Dimmu Borgir, le grand Dimmu Borgir, aimé ou détesté de tous a remis la main à la pâte dix ans après et ressort Stormblåst avec les moyens de production d’aujourd’hui. Beaucoup ont certainement crié à l’hypocrisie sachant très bien que toute nouvelle sortie du groupe, même s’il s’agissait du disque de mamie Nova revisité, se vendrait comme des petits pains. Quant aux fans, et bien quoi de mieux que le réenregistrement d’une pièce maîtresse de la discographie de leur groupe préféré ?

Le nouveau Stormblåst n’est pas torché. Ce serait même plutôt une très bonne surprise, et l’on peut apprécier la qualité d’interprétation de tous ces anciens titres. Les textes sont toujours en norvégien alors que les nappes et l’approche black atmosphérique sont toujours bien présents. La nouvelle production ne cache pas réellement l’ambiance que l’on retrouvait dans le disque original (même si le son d’époque restera dans les mémoires), mais elle permet aux guitares de clairement mieux s’exprimer, au chant d’être retravaillé au niveau des intonations et effets, et donne plus de corps à l’ensemble des compositions. Et concrètement, c’est bien la puissance qui est mise en avant dans ce disque plus qu’une noyade de claviers et de symphonies. Quelques nouveautés sonores (notamment des chœurs puissants) et d’interprétations donnent une allure plus moderne au disque. Les titres gagnent en force et cela se ressent sur "Når Sjelen Hentes Til Helvete", "Sorgens Kammer-Del Ii" et "Stormblåst" (avec Hellhammer aux caisses, c’est tout de suite très précis!).

Afin de gâter un peu plus les fans, Dimmu Borgir propose en accompagnement un DVD d’un de leur show à l’Ozzfest en 2004. Filmé en plein air avec des moyens et un son pas trop mauvais, la prestation fait plaisir à voir, même si elle ne change pas de celles souvent données par le groupe. Ceux qui n’en auraient pas vu seront servis avec les titres phares "Progenies Of The Great Apocalypse" et "Mourning Palace". Sans être totalement indispensable surtout pour les adorateurs de l’original, ce Stormblåst permet à ceux qui n’avaient pu l’écouter de s’y intéresser avec le regard d’aujourd’hui et les avantages qui en découlent. En tout cas personne ne peut être réellement insensible à ce réenregistrement, qui comme le dit le groupe lui-même, est fait pour eux et non pour nous.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3