440

CHRONIQUE PAR ...

36
Metblackened
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 18/20

LINE UP

-Silenoz
(guitare+chant)

-Shagrath
(chant+guitare)

-Nagash
(basse+chœurs)

-Tjodalv
(batterie)

-Stian Aarstad
(claviers)

TRACKLIST

1)Mourning Palace
2)Spellbound (By The Devil)
3)In Death's Embrace
4)Relinquishment Of Spirit And Flesh
5)The Night Masquerade
6)Tormentor Of Christian Souls
7)Entrance
8)Master Of Disharmony
9)Prudence's Fall
10)A Succubus In Rapture
11)Raabjørn Speiler Draugheimens Skodde

DISCOGRAPHIE


Dimmu Borgir - Enthrone Darkness Triumphant



Si vous appréciez le Black symphonique empli d'une atmosphère clavierique, Enthrone Darkness Triumphant est pour vous. Sorti en 1997 à une époque où Cradle of Filth dominait le Black symphonique avec son Dusk And Her Embrace, ce troisième album de Dimmu Borgir plaçait là une formidable démonstration d'architecture, de maîtrise et de sens musical, rivalisant alors directement avec les Britanniques.

Dès le premier morceau de l'album, on constate l'omniprésence des claviers qui créent, tout au long de l'album, une ambiance noire, magnifique, tout simplement prenante. Les riffs de guitares sont inspirés, puissants et précis, la batterie pertinente. On se laisse aisément imprégner des mélodies qui surplombent le chant haineux de Shagrath, teintées de claviers toujours, et qui ne sont pas sans rappeler parfois les compostions de Jean Michel Jarre. Sans aucune faute de goût, la musique de Dimmu Borgir alterne les titres tantôt modérés et épiques ("Mourning Palace", "In Death's Embrace"), tantôt rapides et violents, presque purement Black ("Relinquishment Of Spirit And Flesh"), voire pour certains presque thrash ("Spellbound", "Tormentor Of Christian Souls").

La diversité des titres, les changements fréquents de tonalité et de tempo à l'intérieur même des morceaux, pourraient créer un ensemble décousu. Mais il n'en est rien. Tout ceci se tient et s'enchaine impeccablement. Ajouté à cela une exécution parfaite des morceaux par les membres du groupe et une production en béton, et le résultat est là: un album qui a marqué l'année 1997 et propulsé le groupe norvégien sur le devant de la scène Black.


Enthrone Darkness Triumphant, ou la première pierre d'un édifice magistral dont on connaît aujourd'hui le résultat.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6