4397

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 29 décembre 2010
Sa note : 9/20

LINE UP

-Jacob Lynam
(chant, guitare)
 
-Mark Lynam
(basse)
 
-David Lynam
(batterie)

TRACKLIST

Is This A Heartbreak Or A Loaded Gun?
Enemy
Lindsay Says
Just Say Anything
Save My Soul 
Porn Star
Can’t Do Anything
If You Leave
Make It Alright
White Trash Superstar
A Million Ways
Suffer
Get Me Off

DISCOGRAPHIE


Lynam - Tragic City Symphony
(2010) - pop punk glam MTV like - Label : Megaforce Records Mascot Records





Comme les Ramones les mecs de Lynam ont tous comme nom de famille le nom de leur groupe. Pourtant Lynam ne fait pas vraiment de punk. Sur toutes ses pochettes d’album (sauf celui qui est chroniqué ici…) Lynam fait apparaître une jeune fille aguicheuse et fort peu vêtue. Pourtant Lynam ne fait pas vraiment de glam.

 
 
 
Tragic City Symphony est déja le cinquième album du groupe, et est sorti aux USA il y a déjà longtemps, en 2008, avant de ressortir un an plus tard puis de finalement atteindre le continent européen en 2010. Alors que l’on s’attend plutôt à un groupe de glam rock ou de sleaze à la suédoise, on est assez surpris dès le premier morceau. En effet, si le look et l’attitude des musiciens penchent vers Mötley Crüe ou WASP, la musique de Lynam fait plutôt penser à un ersatz de Green Day ! Un certain côté racoleur dans les lignes de chant notamment rattache le groupe à la scène pop-punk pour ado éduqué à coup de clips sur MTV. Pas terrible tout ça, même si l’apparition de Tom Keifer de Cinderella en guest à la slide guitar sur 'Enemy' remonte un peu la crédibilité glam de Lynam. Mais cela ne suffit pas lorsque des morceaux bateaux comme 'Lindsay Says' ou 'Suffer' plombent l’album.
 
Autre gros écueil que Lynam n’évite pas et se prend même en pleine face, les ballades… A la fois trop nombreuses et pas très intéressantes, elles déséquilibrent l’album et lui enlève une bonne part d’énergie globale, qu’il s’agisse de 'Just Say Anything', 'If You Leave' (particulièrement niaise) ou de 'A Million Ways'. Tout n’est cependant pas à jeter sur Tragic City Symphony. On trouve ainsi au détour du disque ce 'Save My Soul' et son riff heavy qui en fait le morceau le plus puissant de l’album. Rajoutez à ça un refrain efficace et vous obtenez un vrai bon morceau. Même au sein des titres MTV lambda on peut trouver des réussites, comme par exemple 'Porn Star', punk-pop pour ado adepte de porntube et autres youporn mais plutôt accrocheur, impossible de le nier. 'Can’t Do Anything' est aussi à sauver, étant le titre qui se rapproche le plus d’un sleaze efficace et rentre dedans. Quant à 'White Trash Superstar', c’est son banjo et son esprit country qui ressortent.

 
Rien de passionnant donc sur ce Tragic City Symphony, opus qui voudrait se donner des airs glam mais qui lorgne finalement beaucoup plus vers une musique pour ados assez aseptisée, même si quelques titres sont sympathiques. Il s’agira du dernier album studio du groupe, les musiciens ayant décidé de se consacrer à d’autres projets après la sortie d’un ultime album live. Pas trop de regrets à avoir.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5