4321

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 07 novembre 2010
Sa note : 14/20

LINE UP

-Kevin Chalfant
(chant)

-Michael Gardner
(guitare)

-Alby Odum
(guitare)

-Randy Hatzer
(basse)

-Chuck Giacinto
(claviers)

-Bill Cuomo
(claviers)

-Timmy Higgins
(batterie)

TRACKLIST

1)Is It Any Wonder
2)Lost in the Song
3)Some Things Are Better Left Unsaid
4)Epic in the Night
5)Shattered Without You
6)Burning Bright
7)Hold On to Your Dream
8)Still in Love
9)Answer to My Prayer
10)Relentless
11)All for One

DISCOGRAPHIE


Two Fires - Burning Bright
(2010) - pop rock rock mélodique - Label : Frontiers Records



Peut-on juger une personne sur sa vie entière ? Ou au contraire, peut-on la juger seulement sur les évènements récents ? Peut-on seulement juger une personne et, si oui, à quelles conditions ? La prescription au bout d'une vingtaine d'années est-elle justifiée ? Êtes-vous toujours la même personne vingt ans plus tard ? Les choses qui vous plaisent, les accords qui vous mettent la pêche (avec un peu d'huile ça doit rentrer) vous plairont-ils toujours dans un autre contexte ? Quelles sont les substances biochimiques qui déterminent la musique ou le rap auxquels nous serons réceptifs ?

Tout est une question d'état d'esprit. Lorsque certains auront besoin d'un bon heavy/cervoise avec Dio aux commandes vocales quand ils voudront quelque chose de puissant pour s'embellir la vie (car sauf chez Dream Theater c'est bien à ça que sert la musique) d'autres préféreront délaisser la bière au profit d'un petit cigare/whisky pour assaisonner un "Clothes of Sand" de Nick Drake voire un Quattro Stagioni (sans artichauts pour moi) de Vivaldi. Et en fonction de votre état d'esprit, ce disque de Two Fires vous paraîtra soit (rayer la mention inutile) tout à fait plat, inutile, mou du slip si vous me pardonnez l'audace, soit extrêmement agréable, simple et efficace.

Vous l'aurez compris, ici, les amateurs de prouesses (techniques ou autres) devront passer leur chemin : ce n'est pas l'objectif de ce disque de Two Fires. On a ici affaire à un disque bien fichu, de par les divers enchaînements auxquels nous avons droit. Il s'agit d'un rock un peu pop, très bien fichu et agréable à écouter. Bien sûr, on bascule un tantinet dans le kitsch par moments de par la voix du chanteur et autres lignes vocales, mais Dieu que ça fait du bien parfois. Même constat pour les power chords, la grosse disto pour dire qu'on fait du rock et les rythmes archi-binaires. Ça peut très vite devenir ennuyeux en fonction de l'auditeur et de son état d'esprit. Mais il faut admettre qu'il n'y a pas un seul morceau qui soit mauvais.

En effet, l'exécution de ce rock léger est irréprochable, y compris les solos de guitare qui restent assez linéaires mais que pourraient-ils faire d'autre sans gâcher le reste ? On ne manquera pas de noter la présence de chœurs à divers endroits de la galette, eux aussi sans excès. On aura beau dire, entre les groupes trop amateuristes et ceux qui malgré leur statut ajoutent un peu de musique à leurs pistes de claviers, il est bon d'entendre des formations comme Two Fires. L'ambiance est parfois un peu mélancolique, mais là non-plus on ne coule pas gratuitement. Le rythme est toujours soutenu, et l'atmosphère globale du disque, plutôt joyeuse malgré tout, dégage une puissance qui contraste de manière impressionnante avec la simplicité des compositions.


Aucun commentaire négatif à faire sur cet album, si ce n'est le manque d'originalité. Nos rockeurs ne prennent vraiment aucun risque et ce disque, à moins de servir d'arme à un attentat contre Dominique de Méchant-Arbre (je suis assez fier de ce jeu de mot) ne bouleversera ni l'histoire de France, ni celle de la musique, ni encore celle de la bière et certainement pas celle des Éternels (dans l'ordre d'importance). Mais nous avons là une galette des plus sympathiques, à conseiller à tous les fans de rock mélodique ou à ceux qui en ont marre de ce qu'ils écoutent probablement trop souvent.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4