4310

CHRONIQUE PAR ...

1
Blackmore
Cette chronique a été mise en ligne le 26 octobre 2010
Sa note : 8/20

LINE UP

-John Wetton
(basse+chant)

-Steve Howe
(guitare)

-Geoff Downes
(claviers)

-Carl Palmer
(batterie)

TRACKLIST

1)Only Time Will Tell
2)Time Again
3)An Extraordinary Life
4)My Own Time
5)Open Your Eyes
6)Fanfare for the Common Man
7)Here Comes That Feeling
8)Never Again
9)The Heat Goes On
10)Sole Survivor
11)Don't Cry
12)Heat of the Moment
13)Midnight Sun (Bonus track)

DISCOGRAPHIE

Alpha (1983)
Spirit of the Night (2010)
XXX (2012)
Gravitas (2014)

Asia - Spirit of the Night
(2010) - pop prog - Label : Inside Out Music



Vous connaissez sûremnent un des mèmes les plus célèbres du net avec les demotivational posters ? Hé bien, on pourrait tout-à-fait les utiliser dans le cadre de la critique musicale. Par exemple, prenez la pochette de ce live et ajoutez la légende suivante : «Pop prog, your’re doing it wrong» et vous aurez un résumé de tout le problème. On aurait pu ajouter « since 1981 » mais les fans du groupe risqueraient de mal le prendre et de tomber de leur rocking-chair. Car Asia traîne ses guêtres depuis un paquet d’années et le groupe n’a rien trouvé de mieux que de se réformer avec le « super » line-up d’origine, laissant John Payne incarner seul son autre entité du groupe.

Alors, qu’est-ce qu’on peut attendre de nos papis sur scène en 2010 ? Et bien, la même chose que sur leurs disques des 80’s, le peps en moins et la voix poussive et cramée de Wetton en plus. L’enregistrement couvre quelques titres de Phoenix et une bonne proportion des classiques du groupe. Donc, si vous êtes un fan invétéré d’Asia, vous pourrez sans doute y trouver votre compte. Pour les autres, la formule du groupe est toujours la même et si vous nourrissez un amour particulier pour des morceaux au format pop avec des mélodies génériques et des refrains prévisibles au possible, le tout saupoudré de parties légèrement prog et pas toujours inspirées, vous êtes fait pour le disque et inversement! Niveau prestation musicale, il n’y a guère que Steve Howe qui tire un peu son épingle du jeu malgré plusieurs pains assez gênants. Le reste de l’équipe étant plutôt molle et pas forcément toujours en place.

Reste l’instrumentale "Fanfare for the Common Man" où les musiciens semblent un peu plus éveillés et carrés mais rappelons qu’il s’agit là d’une reprise d’ELP avec tout ce que ça sous-entend de terrifiant. En fait, seul le public semble vraiment prendre du plaisir ici. Si au moins le groupe avait pris la peine de retravailler un peu les titres mais rien n’y fait. Contrairement à Robert Fripp, il semble que beaucoup de vieux proggeux sont restés coincés dans un warp temporel menant au 80’s. On peut aussi se demander pourquoi Inside Out n’a pas attendu la tournée d’Omega pour sortir un live avec du matériel un peu plus intéressant. Mais il ne faudra pas réfléchir trop longtemps pour trouver une raison.


La musique d'Asia a toujours été un peu bâtarde avec son approche pop prog pompeuse qui met souvent les pieds dans le plat. Et ce ne sera certainement pas avec cette prestation live qui ne prend pas grand risque que ce « super groupe » inversera la tendance. Les fans pourront y aller les yeux fermés (et le porte monnaie grand ouvert) quant aux autres, ils pourront passer leur chemin. Bref, une idée de banderole pour les grèvistes : rendez-nous le Yes de Drama en lieu et place d’Asia !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4