4245

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 4/20

LINE UP

-Stéphane Collin
(chant)

-Bruno Pyro
(guitare)

-Joel Pyro
(guitare)

-Alexander Demetriou
(basse)

-Anthony Hayet
(batterie)


TRACKLIST

1)If Words were Swords
2)Fuel my Engine
3)Cheshire Cat Smile
4)Strange Sensation
5)Someone
6)Stab in the Back
7)Loaded Dice
8)Unanswered
9)Something's Wrong
10)Here and Now

DISCOGRAPHIE


Pyro - Stab In The Back
(2007) - hard rock - Label : Autoproduction



Longévité ne rime pas toujours avec qualité, Pyro en est la preuve vivante. Groupe français formé en 1992, leur premier album, Velvet Glove, avait été produit par Renaud Hantson (Satan Jokers). Pyro a également eu deux chanteurs différents et sur Stab In The Back, force est de constater que ce dernier est bien faux... on parle du chant bien sur ! Ajoutons à cela des plans éculés dans un heavy ou hard rock des plus classiques, une production frisant l'amateurisme, l'impression d'entendre des pains sur certains solos (suffit d'écouter "Fuel My Engine"... à moins que ce soit le son « garage » qui donne cette impression ?), l'absence d'accroche aussi bien au niveau des riffs que des refrains... la totale !

Dans sa biographie, Pyro met en avant la participation de noms prestigieux de la scène hard rock française comme Renaud Hantson, le chanteur de Blackwhite, Eric Fermentel, ou Deborah Lee pour les « backing vocals ». Mais ce n'est pas ça qui va relever le niveau. A priori, l'album commence bien avec "If Words Were Swords", du hard rock qui se laisse écouter. Seulement voilà, les morceaux sont tous pareils, c'est mou, ennuyeux et à la fin (pour ceux qui auront réussi à aller jusqu'au bout), on n'en peut plus. Quelques idées de riffs sympas comme sur "Cheshire Cat Smile", "Loaded Dice" et "Strange Sensation", mais dès qu'arrivent les refrains... comment dire... déjà que le chant est faux, mais alors le gars qui vient seconder le chant, c'est encore pire, un vrai massacre ! C’aurait été un bootleg encore, on aurait pu être indulgent, mais là, sur un produit censé être « travaillé »...

Si on s'en tenait aux riffs, ça pourrait passer, à la rigueur ! La pochette est plutôt cool, c'est déjà ça. Mais bon voilà, il y a le chant, les refrains ratés, les « chœurs » ! À en lire les différentes critiques sur le web, Stab In The Back ne semble pas faire l'unanimité, c'est le moins qu'on puisse dire ! Et quelque part, c'est bien normal, il suffit juste de comparer avec les groupes de hard rock de qualité qui sont signés (ou distribués) par Bad Reputation... Pyro ne fait vraiment pas le poids à côté ! Si le hard français a pu donner lieu à des groupes parfois risibles (Attentat Rock au hasard), Pyro n'en fait pas partie... non eux, ils sont plutôt déprimants !




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6