4039

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 18 avril 2010
Sa note : 3/20

LINE UP

-Robert Ernlund
(chant)

-Aders Wikstrom
(guitare)

-Patrick Appelgren
(guitare+claviers)

-Nalley Pahlsson
(basse)

-Jamie Borger
(batterie)

TRACKLIST

1)Prelude - Coup de Grace
2)The War Is Over
3)All In
4)Paper Tiger
5)Roar
6)A Life to Die For
7)Tangled Up
8)Skies of Mongolia
9)Heaven Can Wait
10)I'm Not Runnin'
11)No Way Without You
12)We Own the Night
13)All for Love
14)Breathless

DISCOGRAPHIE

Coup De Grace (2010)

Treat - Coup De Grace
(2010) - mélodique mélorock gras et baveux de partout - Label : Frontiers Records



Ah, un groupe suédois ! Qu'ont-ils encore été pêcher sur leur drakkar, ces nordistes ? Un nouvel instru ? Un ancien remis au goût du jour ? Des rythmes tordus ? Des lignes vocales jamais vues mais toujours dignes de Dio ? Ah, minute, j'ai dit drakkar ? Ah non parce que là, sur la pochette, y'a deux femelles humaines qui seraient plus belles avec des seins, qui font semblant de se battre à l'épée dans un costume de pirates. Si si, elles font semblant, c'est même plus flagrant que chez les actrices X. Ah, la musique suit cette logique elle aussi ?

On commence sur une intro digne d'un film catastrophe, avec des extraits de discours de grands hommes, les claviers derrière, les cris de foules, des bruits de coups de feu etc. Avec des « Peace, Love, Mutual Respect, People all together » etc. Vous savez sans doute de quoi je parle. On enchaîne sur une bonne petite gratte avec le morceau "The War Is Over", le nom peut être interprété de différentes manières. Mais là, c'est de la façon kitsch qu'il faut l'interpréter. La guerre est finie, tout le monde est heureux, je suis libre, je respire à nouveau ! C'est d'un kitsch incroyable et la musique est, malheureusement, tout à fait en adéquation avec le thème. Et quand on croit avoir atteint des sommets dans le genre ridicule, arrive le refrain. « Comment pourrir un riff pourtant pas si mauvais avec des chœurs minables, des mélodies pires que tout et des claviers pourris », ne ratez pas ce passionnant ouvrage de Treat en 14 volumes. Nouveau concours chez Les Éternels : le premier qui écoutera cet album en entier... le gagnera. Personne ? Une intro digne d'un film catastrophe, hein ? Ça tombe bien, cet album en est une.

Point de vue exécution, c'est bien. Bonne gratte mais, vous l'aurez compris, extrêmement mal utilisée, bonne voix de laquelle on ne pourrait pas faire pire usage, batterie juste mais binaire à en mourir, basse prévisiblement inutile, compositions nuisibles. Ah, culte : les « Come on !» dans le morceau "All In" ! Ils voudraient pas nous faire croire qu'ils sont rock 'n roll ces gars-là ? Remarquez qu'il suffisait de jeter un coup d'oeil à l'artwork ou à n'importe quelle photo officielle de ces Suédois, qui, avouons-le nous, rabaissent quand même énormément la moyenne musicale de leur joli pays, pour s'en rendre compte. Trois points quand même parce que nos petites têtes blondes, bien que faisant preuve d'un sacré manque de classe voire d'identité (d'après les photos officielles, on jurerait une parodie pas drôle de Running Wild), jouent en rythme, sans fausses notes (ce qui arrive malheureusement plus souvent qu'on ne le pense) et ont malgré la faible qualité de ces compositions énormément bossé pour pouvoir nous les faire entendre. Dommage.


Cet album, très justement intitulé «Coup De Grace», est à Mandrake ce que la bière Lidl est à la Guinness, ce que la Corée du Nord est au Japon, ce qu'Uwe Boll est à Clint Eastwood, et ce que les jambes de Michèle Laroque sont aux fesses de Michèle Bernier (là on parlerait plutôt de coup de grasse). Vous êtes-vous déjà dit : « Houla, celle-là, pour qu'elle me fasse de l'effet, il me faudrait au moins 3 films pour adultes ?» Remplacez nana par album et films pour adultes par... ma foi, par ce que vous voudrez.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2