4022

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 06 avril 2010
Sa note : 14/20

LINE UP

-Jari
(chant+guitare)

-Michi
(basse)

-Steve
(batterie)

TRACKLIST

1)Frozen Souls
2)Lovetrap
3)Keep Me Dry
4)Somehow
5)So Much Left to Say
6)Is It You
7)For a While
8)Blue World
9)Out of My Way
10)Dressed in Satin
11)Vomiting
12)No Name n°12
13)No Harm

DISCOGRAPHIE

Frozen Souls (2009)

Navel - Frozen Souls
(2009) - rock Grunge - Label : Roadrunner Records




Le renouveau du glam/hard provient de la Suède, c'est un fait... La renaissance du grunge sera-t-elle suisse? On peut légitimement se le demander à l'écoute de Frozen Souls le premier album de Navel. Parce qu'il ne faut pas bien longtemps pour penser aux Stone Temple Pilots, à Alice in Chains et en poussant bien, une petite pointe de Soundgarden. Maman! Où as-tu rangé mon gilet en laine et mon t-shirt Kurt Cobain?


Comme ca fait du bien d'entendre CE son de guitare, à la limite du crunch et de la franche saturation, ces guitares qui frottent, cette basse qui ronronne tranquillement dans un coin et ce chanteur qui pose ses burnes sur la bande! Yeah! Bon, vous l'aurez compris, pour le son grungy, ça le fait, pour la voix écorchée, ça le fait aussi, Jari (le chanteur guitariste) pourrait fort bien être né à Seattle... Pour les morceaux, c'est une autre paire de manches. Non pas que cela soit mauvais, mais on est quand même bien loin des illustres ainés cités plus haut... Et oui, le grunge c'était pas seulement un bande de pouilleux aux jeans déchirés, c'était aussi une chiée de sacrés bons songwriters... Allons, ne boudons pas notre plaisir, parce que ce Frozen Souls comporte son lot de bons petits morceaux.

À commencer par le burner éponyme qui envoie pas mal. Guitare slide, gros riff et batteur inventif, y'a pire pour débuter un album. "Lovetrap" enfonce la porte ouverte et déroule son petit rock couillu aux accents grungy. Quelques titres (pas terribles) plus loin, "Is It You" se révèle tout à fait intéressante : mid-tempo, légérement bluesy, refrain réussi et solo degueu : bien joué les gars! La suivante, "For a While", tente un incartade dans le domaine situé à mi chemin de Cobain et d'Alice In Chains avec beaucoup moins de réussite... Il faudra encore sauter deux-trois titres pour renouer avec la gloire, grâce au bel enchainement "Vomiting"/"No Name n°12". La première mise sur un espèce de boogie/grungy réussi, la seconde, instrumentale, lorgne du côté horror/surf/garage qui va bien : encore bravo. Et de finir sur la bonne bouche avec un morceau ambiant/comtemplatif mais néanmoins tendu.


Bilan : des bons morceaux au début, à la fin et un peu au milieu, ça ne suffit malheureusement pas à faire un bon album. N'empêche que ce Frozen Souls a l'avantage de donner envie de se pencher sur les prochaines productions du combo, tant le potentiel est là. À surveiller...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6