3975

CHRONIQUE PAR ...

73
Dimebag
Cette chronique a été mise en ligne le 11 mars 2010
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Joel
(chant)

-Bo
(guitare)

-Josh
(guitare)

-Jay
(batterie)

TRACKLIST

1)Amalgamation
2)Erosion of Thought
3)Nullity
4)Persistant Constant
5)Placidity

DISCOGRAPHIE


Permillisecond - Permillisecond (EP)
(2009) - hardcore death metal deathcore ''jeune et joli(e)'' - Label : Deluge Recordings



Je sens qu'on va finir par me taxer de chroniqueur mono-maniaque (pas forcément à tort), mais je vais aujourd'hui encore vous parler du monde ô combien décrié du deathcore. Seulement là, je gage que rares sont ceux qui connaissent le groupe dont je vais vous entretenir. En effet, les jeunots de Permillisecond sont tout neufs sur la scène, et si le buzz commence à monter autour d'eux aux US, on peut sans risque de se planter affirmer qu'ils sont encore parfaitement inconnus en Europe. Alors, énième groupe dispensable ou vraie découverte? Eh bien malgré quelques écueils non évités, plutôt la seconde solution.

Et ce sentiment s'installe clairement dès l'écoute de premier morceau de l'EP, (par ailleurs en téléchargement libre sur - http://totaldeathcore.blogspot.com/ -, comme tout un tas de son de jeunes groupes du même acabit, merci les gars) laissant présager un raz de marée, une claque, une tuerie. En effet, le morceau ''Amalgamation'' est ce qu'on appelle un putain de bon burner. Les influences et les bases du groupe sont claires : musique ultra technique, très propre, saccadée et polyrythmique, violente tout en laissant la part belle aux mélodies, morceaux variés, pas une once de voix claire à l'horizon : c'est bien de deathcore 100% pur jus qu'il s'agit. Mais voilà, ce groupe a un petit truc en plus, une capacité à faire groover ses riffs et surtout ses innombrables breakdowns (certains piliers de la scène auraient d'ailleurs quelques bonnes leçons à prendre de ces jeunots en la matière...Hein quoi, qui a dit Despised Icon?), réussite obtenue grâce à un batteur franchement exceptionnel, et le reste du groupe au diapason en termes de qualité. Mais assez malheureusement, ça se gâte un petit peu derrière.

Autant le morceau pré-cité arrivait à varier les plaisirs tout en restant absolument cohérent, autant la suite fait tomber le groupe dans d'assez pénibles travers du style, du moins par moments : incapacité à écrire de vrais morceaux dotés d'un fil rouge fort, propension à en faire des caisses techniquement parlant au détriment de la musicalité de l'ensemble, sont autant de défauts qui grèvent quelque peu la qualité générale de cet EP. En effet, sur ''Erosion of Thought'' et ''Nullity'', le groupe perd un peu le fil et commencer à enchaîner des plans certes de qualité et où l'inventivité et le groove sont le plus souvent de mise, mais manquant sévèrement de liant entre eux, tant et si bien que même après de multiples écoutes on a toujours autant de mal à retenir les morceaux en tant que pièces distinctes les unes des autres. Vous avouerez que c'est quelque peu gênant. Fort heureusement, le correct ''Persistance Constant'' et surtout l'excellent ''Placidity'', beaucoup plus compacts, viennent équilibrer un peu les choses en fin d'EP. Et quoi qu'il en soit, il convient de mesure garder puisqu'il ne s'agit là que du premier assaut des très jeunes et talentueux Américains, qui malgré les quelques travers précédemment évoqués font assurément montre d'une maîtrise qui crève les yeux. Définitivement un groupe à suivre.


Alors oui, il est indéniable que le deathcore reste un style où les clones sont légion, et on a parfois l'impression d'entendre Within The Ruins, Born Of Osiris et au bas mot une dizaine d'autres groupes à l'écoute de cet EP. Mais il est tout aussi indéniable que Permillisecond possède une personnalité affirmée (notamment grâce à un batteur au feeling encore une fois extraordinaire) et un talent de composition évident, qui rendent ce premier essai déjà meilleur que tout ce que certains soit-disant incontournables du genre ont pu sortir (Ion Dissonance, Animosity et autres Despised Icon, cette bastos est pour vous). Bref, n'hésitez pas à y jeter l'oreille, en plus c'est gratos.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5