3927

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 09 février 2010
Sa note : 14/20

LINE UP

-Max
(chant+guitare)

-Francois
(basse)

-Raphael
(batterie)

TRACKLIST

1)Useless Toy
2)Lost in the Sky
3)Anna
4)Forty Days
5)In Your Hand
6)Stupid Girl
7)Wait Forever
8)Like an Ocean
9)Simple Pleasures

DISCOGRAPHIE


The Woodlouses - Life... And Simple Pleasures
(2008) - rock ambient - Label : Autoproduction



- Monsieur a-t-il choisi?
- Non, j'hésite... J'aimerais un bon album de rock mais avec des vrais morceaux de metal dedans... Avec une petite sauce mélancolique si possible...
- Je vois. Je ne peux que conseiller l'EP des Woodlouses à Monsieur.
- Est-il servi avec des vraies ambiances travaillées et à maturité?
- Monsieur sera ravi et le recommandera à ses amis...


À voir la pochette choisie par nos trois parisiens et le titre de l'EP, on se doute bien que l'univers du groupe n'est pas des plus joyeux. Officiant dans le rock mélodique plus axé sur les ambiances que sur les gros riffs, The Woodlouses aime à cultiver une musique mélancolique et légèrement fêlée, à l'image du chant de Max... Voix posée, voilée, plus axée sur l'émotion que la prouesse technique, à l'instar de ses lignes de guitares, le chanteur guitariste est au centre de la musique. Pourtant, ici point (ou presque) de riffs assassins et de « rock à guitare » mais quantités de gimmicks, d'arpèges, de notes éthérées, de d'accords jouant avec les sons et les effets. Bien que mis en arrière plan, l'épine dorsale du trio est d'une solidité à toute épreuve : un excellent duo basse/batterie, aussi à l'aise dans le jeu en retenue quand dans la grosse attaque énervée, et donnant à ce Life And Simple Pleasures une ambiance aérée des plus agréables.

Avoir d'excellents musiciens qui maîtrisent leur sujet c'est bien, qu'ils fassent de bonnes chansons c'est mieux! Avec beaucoup de finesse et d'intelligence, The Woodlouses proposent 9 titres qui sont autant de voyages dans leur Univers à la foi sombre et sensible. De la très catchy "Useless Toy" à la très nerveuse "Simple Pleasures" en passant par la douce "Wait Forever" (ce violoncelle! Ce final!), ou la très funky (et très réussie) "Lost in the Sky", The Woodlouses parviennent à varier le propos tout en conservant leur identité propre... malgré quelques références pas toujours discrètes mais visiblement assumées. On pense notamment au Blackfield de Steven Wilson, à Amplifier et autres chantres du rock ambiant. Mais ces dernières sont suffisamment bien intégrées à l'univers sonore des Parisiens pour ne pas crier au scandale.


Dans le landerneau des groupes de rock « à ambiance », les groupes français se font de plus en plus rares. Alors quand on en trouve un bon, on se le garde et on l'encourage à grandir et à continuer sur la voie qui est la leur! Avec Life... And Simple Pleasures, The Woodlouses nous proposent trois quarts d'heure de rock mélancolique, travaillé et attachant. Vivement la suite!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7