3917

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 08 février 2010
Sa note : 13/20

LINE UP

-Silvio
(chant)

-Sylvain
(guitare)

-Cappelli
(guitare)

-Baptiste
(basse)

-Talio
(batterie)

TRACKLIST

1)Life as War
2)A Crisis Cracking Parody
3)To Tell You This
4)My Condition(s)
5)Even the Score
6)The Smell of Death

DISCOGRAPHIE


Life As War - To Tell You This
(2009) - hardcore old school - Label : Conatus Records



Life As War est un groupe suisse de hardcore qui a le mérite de susciter une sacrée curiosité. Ce n’est pas tout les jours qu’un EP sort sur un label géré par un homme prestigieux. Car Conatus Records est le label de Vladimir Cochet, celui là même qui se trouve être l’instigateur de Mirrorthrone. Si ça ne vous dit rien, allez voir les chroniques de ses albums sur le webzine (notés respectivement 18 et 19). Alors oui, Life As War donne furieusement envie d’être écouté. Surtout lorsque ce dernier semble avoir une solide réputation dans son pays d'origine.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’est pas déçu par la pression sur le bouton lecture. Ça part direct et on se retrouve à arpenter un terrain connu. Ici les Suisses marchent dans les pas de Terror et pas mal de groupes d’un style hardcore old-school, style qui semble décidément bénéficier d’un engouement qui ne s’essouffle guère. Attention terrain connu ne veut pas dire plagiat ou terrain vierge. Life As War maitrise parfaitement son sujet et on est agréablement surpris par la réussite que peinent à obtenir les groupes de hardcore : retranscrire la fougue et la puissance de la scène sur un album. À part Biohazard, Hatebreed ou The Arrs on est souvent déçu. Merci donc dans un premier temps au mix intelligent et efficace de celui qui s’est occupé des Suisses. L’impact est assez impressionnant pour un EP.

Si on rajoute à la qualité technique pure des compositions vraiment bien foutues, on a là une première création de grande qualité. Bien sûr on sent que tout n’est pas encore parfait, mais comment cela pourrait-il être le cas pour un début. On regrettera peut être le refrain en chant (presque) clair sur "Even the Score" qui n’est pas totalement juste, et au final les compos courtes. Ne dépassant pas les deux minutes, il n’y en a finalement pas assez pour apprécier pleinement Life As War. C’est un moindre mal que si les riffs étaient mauvais. La fibre hardcore groovy donne tout son sens au Two-step, et les moshparts sont dévastatrices. Les guitaristes forment un duo complémentaire à la batterie en donnant un cœur solide à l’ensemble. Il n'y a qu'à écouter la qualité du formidable "A Crisis Cracking Parody" pour s'en convaincre.


Life As War donne à son auditeur toute satisfaction avec un premier EP efficace et incisif. On ressent tout le plaisir de jouer des Suisses et leur goût pour la scène dans ces six titres. La production sert haut la main le hardcore old-school de Life As War sans décrédibiliser son message. C’est un son pro mais live auquel on a droit. Décidément, une bonne surprise. À suivre donc.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2