3891

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 24 janvier 2010
Sa note : 18/20

LINE UP

- Jim "Reverend Horton" Heat
(chant+guitare)

- Jimbo Wallace
(contrebasse)

- Patrick "Taz" Bentley
(batterie)

TRACKLIST

1)Bullet
2)I'm Mad
3)Bad Reputation
4)It's a Dark Day
5)Big Dwarf Rodeo
6)Psychobilly Freakout
7)Put It to Me Straight
8)Marijuana
9)Baby, You Know Who
10)Eat Steack
11)'D' for Dangerous
12)Love Whip

DISCOGRAPHIE


Reverend Horton Heat - Smoke 'em If You Got 'em
(1990) - rock Psychobilly - Label : Sub Pop



« Don't judge a book by its cover » dit-on en anglais... Le Reverend Horton Heat n'est pas plus ecclésiastique que vous et moi et ce Smoke 'em If You Got 'em ne sort pas des années 50 - malgré le superbe costume à carreaux arboré par le Reverend sur l'album - mais bel et bien des nineties. Propulsé par les écuries Sub Pop en 1991, Smoke 'em est le premier effort du Révérend et témoigne de la ferveur de son créateur envers le dieu Rock n' Roll!


Enfin, rock n' roll faut le dire vite! La musique d'Horton Heat c'est un subtil mélange de rockabilly, de punk et de country, bref c'est pas loin d'être du psychobilly... Vieille Gretsch orange, bigsby et slapback delay dans un ampli à lampes chauffé à blanc : les ingrédients sont là, ne manque plus que la méchante énergie venue des tripes! Pas de souci, elle est là et bien là! Il faut dire que le Reverend ne fait pas les choses comme tout le monde... Smoke 'em a été enregistré une première fois, un instrument à la fois, mais le résultat ne retranscrivait pas suffisamment l'énergie des sympathiques Texans et le combo était un peu déçu. Qu'à cela ne tienne! Tout le monde (ils sont trois, le Reverend, non content d'être un guitariste hors pair, officie aussi au chant, et il est fort le salaud) ressort les instruments et décide d'enregistrer « live » : et ça claque! Il faut dire que les diacres du Reverend sont pas des manchots : la contrebasse de Jimbo Wallace ronronne, zonzonne, slappe à mort et la batterie rockab' de Bentley groove à un point que c'en est indécent.

Toutes les conditions sont réunies pour la grand' messe du rock n' roll! Tous en selles, "Bullet" - l'instrumentale qui sert de starter - possède un petit côté country rock au charme désuet pas piqué des doryphores et donne le ton. Et c'est parti pour le défilé de tubes : "I'm Mad", sorte de country à l'énergie punk, envoie du peuplier et "Bad Reputation", rockab' avec option walkin' bass est d'un groove irrésistible (ce refrain!). Deux burners pour le prix d'un, que demande le peuple? Ben du coup, le peuple, il en demande encore plus! C'est chose faite avec l'excellentissime "Big Dwarf Rodeo" aux lignes de chants addictives : quel sens de la mélodie et du songwriting! A peine remis de nos émotions que déboule (littéralement) la clé de voûte de Smoke 'em, "Psychobilly Freakout". Peu de parole mais beaucoup d'énergie! Le duo basse/batterie s'en donne à coeur joie et le Reverend déglingue à tout va : riff injouable par le commun des mortels, couplet simple mais jouissif et soli incandescents, quel morceau, mes frères, quel solo!

Difficile de reprendre le flambeau après un tel déluge! Et pourtant, le Reverend ne se laisse pas démonter et pond un "Put It to Me Straight" qui remet les pendules à l'heure. Voilà un gars qui sait écrire une chanson! Un riff efficace, du groove à tous les étages et un Reverend qui cabotine derrière le micro, il n'en faut pas plus pour créer le frisson! Oh les gars, n'en jetez plus la cour est pleine... Tiens rêve mon pote! C'est que la moitié de l'album et le reste sont du même tonneau, quoique que moins « in your face »! Délaissant le côté punk, la bande du Reverend se la joue fifties et enchaine les perles : l'excellente Marijuana, la très rockab' "Baby, You Know Who" ou encore l'inquiétante "'D' Is for Dangerous", ravira les nostalgiques de l'époque ou les rockeurs portaient des costards. Pour finir, un petit mot sur "Love Whip", où les penchants bluesy d'Horton s'expriment à travers ses soli, accompagné par un piano, un harmonica et tout le tintouin... En un mot : classe !


Dire que Smoke 'em If You Got 'em (qui pourrait se traduire par « prenez une pause les gars ») est un album essentiel et indispensable à tout amateur de rock serait un doux euphémisme. Rockab' teinté de country à l'énergie punk, le musique du Reverend est reconnaissable à la première seconde. Une fois que vous aurez plongé dedans, vous ne pourrez plus vous en passer, et quand vous vous surprendrez à chanter «I'm Mad», «Big Dwarf Rodeo» ou «Put It to Me Straight», vous saurez que vous êtes entrés dans la transe du Reverend.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5